Partagez
Aller en bas
avatar
Siva
Maitres des lieux
Nombre de messages : 1558
Date d'inscription : 19/06/2007
http://sivadechampmarin.forumsactifs.net

Testament Averos

le Ven 23 Jan - 11:00
Contenu du Document :
-Les dernières volontés du Seigneur des terres de Montmirail, fief recensé par la Hérauderie du Duché de Champagne.
-Une lettre scellée a l’attention de son épouse, la Baronne Jézabel d’Appérault,Dame de Chailly,Dame de l’Ordre de Mathusalem.
-Une lettre scellée adressé a l’Héritier des terres de Montmirail
-Une lettre scellée adressée a Son Altesse Royale, la Princesse de France, Armoria de Mortain.
Ce document ne saurait avoir quelconque valeur, s’il est ouvert avant la déclaration officielle du décès du Baron.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------


(Lettre a l’intention de Jézabel d’Appérault)

Le Mercredi 4 juin 1456


Chère épouse ,

lorsque vous lirez cette lettre je serais déjà bien loin, de l’autre côté de ce monde, au de là des montagnes à la limite de ce monde visible.
J’ai rédigé cette lettre la veille du 3ème assaut contre Rennes.
Je ne serai l’expliquer mais un mauvais pressentiment m’habite depuis plusieurs jours. Je pressens une fine proche, Demain se sera sans doute la bataille de trop. Je dirais même que c’est la guerre de trop, Je suis usé par le combat, Pourtant il y a trois mois de cela j’aurais pu tout arrêter, prendre ma retraite et vivre à tes côtés, comme un père et un époux. Mais voilà alors que je désengageais le combat contre l’Artois, Le Grand maître de France, son Altesse Armoria, ma priée de rester combattre une dernier fois contre la Bretagne. Comment aurais je pu refusé une tel demande à cette grande dame, nous n’avons pas toujours été en accord ensemble. Mais je le suis très reconnaissant de m’avoir défendu contre l’absurdité et la folie du connétable de France de l’époque, messire Strakastre. Je ne pouvais donc lui refuser cette demande.

D’autre part, je tenais à m’excuser, je n’ai pas été un bon marie, Trop peu présent pour vivre avec vous, et vous connaître comme un Etre intime, ou complicité et bonheur règne. Je ne m’offusquerais pas si vous êtes indifférente et que vous ne portez plus autant d’intérêt à mon âme.
Je suis vraiment impardonnable, je n’ai pas donné de nouvelle, je n’ai pas aimé Onaël comme ma fille… J’ai donc failli à ma tâche d’époux.
J’ai aussi failli à ma fonction de père, notre fils… est mort avant moi et par ma faute essentiellement. Comment voulez vous qu’un fils ait envie de naître si il ne ressent pas l’amour et la présence complète de deux parents.
En ayant pas eu de fils, vous héritée pleinement de mes biens, puisse cela être lot de consolation pour le manque d’attention que je vous ai porté.

A croire que ma vie n’a été que sacrifice et devoir, amener des armées pour le roi ! Je ne suis pas déçus de cette expérience passé, Je me suis même épanouit dans mes tâches.


J’oubliais, pensez à saluer votre fille Onaël et votre honorable père de ma part, même si je pense que ce dernier ne doit pas être satisfait de moi, je n’ai pas était « le bon parti » qu’il voulait.
Saluez également les gens de Champagne que j’ai pu connaître et que je n’ai pas oublier… J’espère que eux aussi ne m’oublieront quand j’aurais passé le seuil de la vie… Mais je doute profondément, après temps de mois parti guerroyer pour le Roi, je n’étais plus tellement Champenois à leur yeux.

Pardonnez moi encore madame !

Votre époux,
Averos de Montmirail.



Moi, Averos de Nassiria, reconnais Jézabel d’Appérault, dicte Siva, mon épouse, comme étant, à ce jour, et en l’absence de descendant légitime, héritière directe et unique de mes terres ,des titres les accompagnant, et des devoirs inhérent au rang de Baron ,la rendant donc, de faict,titulaire du fief de Montmirail. En sus de lui léguer mes terres, je lui lègue mes biens matériels, bijoux de famille, livres, vêtements finement brodés, et immobiliers.

Je lui remets également mon armure, mes armes et mon casque. Je lui demande de porter ces objets comme suit :

Que l’armure que je portais ,aux couleurs de Montmirail, soit remise au dénommé Fred, militaire au sein de l’Ost d’Orléans.

Que le heaume qui aura sans doute protéger ma tête jusqu'à la fin, soit remis au dénommé Bigbosspower, militaire dans l’Ost Royal de Champagne, Il est brave et déterminé, je sais qu’il ira loin.

Que mon bouclier soit remis au dénommé Atonium, mon ami et frère d’arme Je ne sais s’ il sera nommé Capitaine royal, mais je sais qu’il en à les capacité s et la volonté. Ces stratégie étaient toujours bonnes et c’était un plaisir de l’écouter.

Que mes uniformes et insignes de Loups de Champagne ne soit pas oubliés, car c’est à la caserne des loups que mon aventure à commencé. Pour cela ,Que ces affaires soient remit au GML. De Champagne.

Concernant mes armes qui ont le plus de valeur a mes yeux
Que ma dague à la lame recourbée ,de facture orientale et au pommeau d’ ivoire soit remis à Tristan d’Appérault,Duc de Chambord, Baron deVannes et Seigneur d’Offémont, fils de mon vieil ami Amro d’Appérault Je ne connais pas son fils, Mais qu’il lui soit dis que ce don vient d’une très veille connaissance de Feu son père.

Que mon épée soit remise à son Altesse Armoria de Mortain, Princesse de France. Par cet acte ,sera mis fin solennellement et officiellement , mes services pour la très haute et puissante, Couronne du Royaume de France, en tant que Capitaine Royal.

Son Altesse saura juger de sa personne, de la valeur de cet acte. Si elle m’estime comme ayant servi loyalement la couronne du Roy de France, alors, que l’épée soit léguée à un capitaine, ou un connétable méritant.

Qu’il soit écrit et lu sur ce parchemin, que sont énumérées les dernières volontés du Baron de Montmirail,Averos de Nassiria,et que celles ci, dans la Grasce du Très Haut, se voient exaucées.
Par Dieu et ses fils Christos et Aristote,
Amen.
Averos de Nassiria


_________________
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum