Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Thomas d'Azayes
Chapelain
Nombre de messages : 305
Age : 35
Localisation : Reims, Rome ou Paris
Date d'inscription : 31/10/2008

Messe du dimanche 12 juillet

le Dim 12 Juil - 7:44
[Le RP de messe se déroulera évidemment sur plusieurs jours]

Thomas venait voir si tout se passait bien sur la paroisse dont il avait la charge. La rencontre avec les bedeaux avait soulevé quelques difficultés de leur part, mais rien de grave. L'archevêque commanderait quelques cierges afin de renouveler le stocks qui commençait à s'épuiser, et veillerai à contacter un charpentier afin de réparer le banc du fond à gauche qui était devenu bancal, et dont le pied frappait contre le sol durant les offices lorsque les personnes assises dessus n'observaient pas une stricte immobilité.
On pouvait donc dire que tout allait pour le mieux en la paroisse de Villemor.

Et puisque sa visite avait lieu un dimanche, il décida qu'il en profiterait pour officier en personne.

A l'heure de la messe, il alla donc faire sonner les cloches de l'Eglise Saint Louis, appelant fidèles et officiers de la Grande Maison de Champmarin à assister à l'office dominical. Il attendit sur le parvis de l'Eglise, saluant les personnes qui arrivaient.
avatar
Siva
Maitres des lieux
Nombre de messages : 1558
Date d'inscription : 19/06/2007
http://sivadechampmarin.forumsactifs.net

Re: Messe du dimanche 12 juillet

le Lun 13 Juil - 9:59
Deux montures entrerent au grand galop dans la ville.Les portes en etaient ouvertes,et nul personne n'aurait songé a barrer la voie au cavalier qui portait un
oriflamme
bien connu des gardes.
Le bruit metallique que faisait les armes et ecus, se firent entendre dans les rues,et le rythme des chevaux ralentit,passant au trot.

Certains panadiers,reconnaissant le blason s'inclinerent,ou oterent leur chapel pour saluer la maitresse des lieux et son fiancé.
Ils remonterent ainsi le bourg,jusqu'a arriver sur la place qui abritait l'Eglise Saint Louis de France.
Celle ci etait anodine,et denuée de feminité.La Baronne et Tristan veillaient sur les remparts de Troyes depuis plusieurs jours,et elle avait mis de coté ses toilettes de Cour,pour revetir armure legere et épée d'apparat.
Vaillant stoppa sur le petit parvis,et Siva mit pied a terre lestement,confiant bride et orifllamme.Les cloches sonnaient,et le peuple qui s'appretait a entrer dans la batisse,s'etait ecarté pour laisser la Baronne et le Chambellan les preceder.Le Diacre s'arreta devant le Chapelain,lui souriant,et deposa le baiser rituel sur l'anneau episcopal


Monseigneur,le bon jour...Voyez donc,on vient de loin pour assister a vos offices...Tant ceux ci sont plaisants...

Un sourire en coin,se dessina sur ses levres.En y penetrant,il se changea en sourire d'aise,alors qu'elle se signait.La Baronne remonta l'allée pour gagner son rang,et sa place.
Elle n'avait pas pu se resonner a manquer l'office dominical,et profitait du fait,que pour une fois,depuis bien longtemps,ce ne fut pas elle derriere l'Autel.
Elle posa un regard complice sur Arman,alors qu'elle otait ses gants.Ce rapide interlude,qui occuperait quelques heures de leurs journées,lui faisait un bien fou,alors qu'elle commencait a trouver le temps long en Troyes,cette messe en ses terres etait la bienvenue,lui permettant de communier avec le Createur,aupres des siens.

_________________
avatar
Thomas d'Azayes
Chapelain
Nombre de messages : 305
Age : 35
Localisation : Reims, Rome ou Paris
Date d'inscription : 31/10/2008

Re: Messe du dimanche 12 juillet

le Jeu 16 Juil - 13:19
La baronne, et son fiancé firent leur apparition, arrivant à cheval.

Bonjour, Madame la Baronne... Bonjour, Messire Tristan.
Je vous remercie de votre présence, et espère que la messe du jour saura vous plaire et ne point vous décevoir.


C'est devant une foule quelque peu clairsemée que le chapelain de Villemor prit à la parole afin de débuter l'office. Les cloches avaient cessé leur balancement, et le calme était revenu. L'archevêque alla prendre place derrière l'autel, et, d'une voie forte et claire, qui résonnait contre les parois de pierre de l'église, il salua les personnes présentes.


Chers fidèles, je vous souhaite la bienvenue en l'Eglise Saint Louis de France. Ce jour, c'est moi même qui officierai, puisque je suis de passage en votre paroisse.
Je vous propose de commencer cette cérémonie en récitant le credo, et en clamant notre foi profonde.



Je crois en Dieu, le Très-Haut tout puissant,
Créateur du Ciel et de la Terre,
Des Enfers et du Paradis,
Juge de notre âme à l'heure de la mort.

Et en Aristote, son prophète,
Le fils de Nicomaque et de Phaetis,
Envoyé pour enseigner la sagesse
Et les lois divines de l'Univers aux hommes égarés.

Je crois aussi en Christos,
Né de Maria et de Giosep.
Il a voué sa vie à nous montrer le chemin du Paradis.
C'est ainsi qu'après avoir souffert sous Ponce,
Il est mort dans le martyr pour nous sauver.

Il a rejoint le Soleil où l'attendait
Aristote à la droite du Très-Haut.
Je crois en l'Action Divine;

En la Sainte Église Aristotélicienne Romaine,
Une et Indivisible;
En la communion des Saints;
En la rémission des péchés En la Vie Éternelle.

AMEN
avatar
Seb_Goku
Bailli
Nombre de messages : 417
Date d'inscription : 19/06/2007

Re: Messe du dimanche 12 juillet

le Jeu 16 Juil - 21:06
Seb était à Reims depuis quelques semaines,
tout en continuant a faire son travail de Bailli de Champagne, il supervisait la construction de son hotel particulier.

en ce dimanche, il fut déçu d'apprendre qu'il n'y avait pas eu de messe de préparée à Reims.
heureusement, il avait recu une missive lui indiquant que Monseigneur Bombadil allai officier en la chapelle St Louis sur les terre de Villemor.

Il chevaucha alors sur les chemins de Champagne, sur le dos du magnifique Galant, le cadeau de mariage que Siva lui avait offert a son mariage.

Arrivé a Villemor, Seb traversa a grande vitesse le village, pour arriver devant l'église.
Il y entra discretement, car il était légèrement en retard, et le chapelain avait commencé son office.

Il récita le crédo avec tout le monde,
tout en saluant les personnes qu'il croisait du regard
avatar
Thomas d'Azayes
Chapelain
Nombre de messages : 305
Age : 35
Localisation : Reims, Rome ou Paris
Date d'inscription : 31/10/2008

Re: Messe du dimanche 12 juillet

le Mer 22 Juil - 17:27
[oui, je suis en retard, on se remet dans le contexte, hein]

A l'issu du credo, Bombadil entama le sermont, qui aujourd'hui, ferait la part belle à l'actualité des derniers jours.

Mes Enfants, ces derniers jours, vous n'êtes pas sans le savoir, la ville de Langres a été sous le coup de vils marauds, qui ont tenté de pénétré en son sein. Voilà pour l'exposé des faits... mais là, je crois que je ne vous apprend pas grand chose.

L'archevêque eut un petit sourire.

Ce que vous vous demandez certainement, c'est comment, en tant que bon aristotélicien, réagir à une telle situation ?
Vous n'êtes pas sans savoir que les fondements de notre religion sont l'Amour et l'Amitié, comme l'a affirmé Oane, ce qui nous permet aujourd'hui d'être les créatures préférées de la Création. Devons ainsi, laisser les agresseurs nous attaquer librement ? Devons les acceuillir joyeusement et ouvrir les portes de la ville ?
Et bien, pour vous apporter une réponse à cette question, je me propose de vous lire un passage du Livre des Vertus...


Il ouvrit le Livre sacré qui trônait sur un pupitre non loin de là, cherchant la page appropriée, puis commença la lecture.

Mais parfois l’humanité prendra le raccourci d’utiliser le fer, car lui aussi fut donné à l’homme par Dieu. Et pourtant, le fer a été donné à l’homme comme la créature sans nom a été laissée parmi nous, dans le but de nous tenter, et pour que nous l’oubliions en tant qu’arme. Un jour je vous le dis, nous vivrons dans un monde d’amour où seul nous importera ce que le Très Haut voit en nous, et non plus ce que notre voisin y voit, et ce jour uniquement les armes ne seront plus sorties de leur fourreau. Mais pour que ce jour arrive, nous devrons séparer le fer et le verbe, ceci sans pour autant négliger le recours au fer par ceux qui choisiront de défendre les prêtres du Très Haut. Le messie est venu définir des règles, car comme Aristote l’a dit déjà «il faut préférer se contenter de l’acceptable que d’exiger l’impossible directement ». La violence est donc acceptable contre la violence, si le but est la justice ou la défense de la vraie foi. Il nous faut pouvoir opposer la parole à la parole, mais aussi le fer au fer.

Il referma le Livre des vertus, prenant un peu de temps pour regarder l'audience et lui laissant par là même le temps d'intégrer le passage cité.

Et bien, oui, Mes Enfants. La violence, en ce cas peut être acceptable. Si elle vise à défendre la vraie Foi et ses valeurs, et que le dialogue n'est plus possible, alors oui, il nous faut nous aussi prendre les armes. N'oublions pas cela. Au fer, nous devons opposer le fer, lorsque cela est inévitable. Et à ce titre, je propose que nous nous recueillons quelques instants en l'honneur du Seigneur de Marchais, Maréchal de la Maison, et qui est tombé avec son armée lors de la première attaque...

Joignant les mains, le chapelain se plongea dans une prière silencieuse pour le maréchal.
avatar
Thomas d'Azayes
Chapelain
Nombre de messages : 305
Age : 35
Localisation : Reims, Rome ou Paris
Date d'inscription : 31/10/2008

Re: Messe du dimanche 12 juillet

le Mar 28 Juil - 18:53
A la suite du sermon, et du receuillement en l'honneur du seigneur de Marchais, vint la communion. Thomas partagea le pain et le vin, rappelant ainsi le geste de Christos, de partage et d'amitié.

Très chers fidèles, partageons le pain et le vin, comme nous l'a appris Christos. Rappelons-nous les valeurs de charité et de partage, qui sont, il me semble au centre de ce que doivent être nos vies.

Commençant par la baronne et son fiancé, il passa de rang en rang, aidé par les bedeaux de l'Eglise afin que tout le monde soit servi dans un délai raisonnable. Une fois cela fait, il ne restait plus qu'à conclure.

Chers fidèles, je vous remercie d'avoir assisté à cet office, et vous demande de ne pas oublier le message d'aujourd'hui, ainsi que de prier pour le seigneur de Marchais pour que nous le retrouvions sain et sauf, ou que le Très-Haut lui fasse bon accueil à ses côtés.
Allez dans la paix de Notre Seigneur...
Contenu sponsorisé

Re: Messe du dimanche 12 juillet

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum