Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
MasterJ
"biloute" champenois
Nombre de messages : 91
Localisation : Reims
Date d'inscription : 30/07/2007

Rencontre a la sortie de l'église (après le mariage)

le Jeu 17 Sep - 20:19
[RP techniquement ouvert à tous ceux présents au mariage, mais MP-moi avant quand même Wink
Techniquement, l'action se déroule juste au sortir de la cérémonie, les diverses occupations de l'été nous ont obligé à repousser ce RP Razz]

Une journée bien difficile... à bien des égards. D'une, elle se mariait. Il avait toujours cru que quelque chose s'interposerait, comme un signe du ciel qui par là lui montrerait que son cas n'était pas désespéré, et que ses prières étaient entendues, mais rien ne s'était passé. Une légère altercation, mais bon, tout mariage avait son lot d'imprévus, et celui-ci n'avait en rien empèché le déroulement de la cérémonie. Elle était mariée. Pour la deuxième fois. Cruel coup du sort, son destin serait-il donc de finir ses jours seul et abandonné ? Le destin... ce maudit fils d'artésien qui lui valait encore une fois de voir devant lui s'échapper un bonheur qui avait été pourtant presque palpable. Bref, elle était mariée. Pour couronner le tout, il avait été rendu ridicule par la colère de sa suzeraine. Ca, il s'en remettrait, si le ridicule avait du le tuer, il n'aurait jamais atteint l'âge adulte. Mais il avait perdu une fiole d'un précieux elixir, qui se faisait remarquer par son absence en ce moment tant propice à trouver réconfort dans la boisson. Il devait donc être maudit, et payait certainement le prix de quelques mauvaises actions qui avait du déplaire au Très-Haut. Il faudrait qu'il aille se confesser pour tirer ça au clair. Enfin bon, la journée semblait de plus en plus concourir pour le prix de pire journée jamais vécue.
Il fallait qu'il se change les idées, qu'il fasse la conversation sur d'autres sujets, pour occuper son esprit à d'autres occupations, mais à qui s'adresser ? Sa suzeraine devait certainement lui en vouloir, et lui regrettait toujours sa fiole, son amie était à présent aux bras d'un autre, et il ne connaissait pas la plupart des autres. Enfin, peut-être était-ce là l'occasion de rencontrer de nouvelles personnes, vu sa chance actuelle, il allait certainement tomber sur de l'artésien ou du bourguignon...
Il aperçut une dame, certainement de haut rang, et qui avait été positionné au premier rang lors du mariage. Après tout, elle ou une autre, peu importait, une conversation allait de toutes façons lui permettre de penser enfin à autre chose qu'à la perte de celle qu'il avait aimé plus qu'on ne pouvait aimer.
Il s'avança alors, et dans un élan soudain d'improvisation bien délicate, de par le manque d'alcool, et par l'absence totale de sujets de conversation sur le moment, ne trouva rien d'autre à dire que :


Le bonjour à vous,
Vous n'êtes pas bourguignonne au moins ?
avatar
Enorig d'Azayes
Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 23/04/2009

Re: Rencontre a la sortie de l'église (après le mariage)

le Mer 23 Sep - 10:51
Un de ses enfants était marié. Ouf un de casé et dans une bonne famille. Les autres? Chlo suivait son chemin, Fedy elle n'en avait plus de nouvelles il avait disparu. incompréhension mutuelle entre eux deux, Sybille, elel allait de déception en déception avec ses fiancés. Le dernier il fallait qu'elle en fasse connaissance. Après avoir félicité les mairés elle se dirigea vers la sortie. La cérémonie avait repris son calme après l'éclat dont une invité avait été l'instigatrice. Un tesson crissa sous son soulier la faisant frissonner. Elle se dirigeait vers le soleil de dehors quand une ombre se dressa devant elle et la fit s'arrêter. Elle n'arrivait pas à distinguer le visage de l'homme mais sa carrure en imposait. Elle fit un geste d'agacement et soupira. Il l'avait arrachée à ses pensées. Un bien? un mal? Une voix sortit de cette ombre:

Le bonjour à vous,
Vous n'êtes pas bourguignonne au moins ?


Bourguignone? Elle? Et qui était-il lui qui s'adressait à la duchesse sans même se présenter? Elle ne parvenait à voir ses traits, ni ses vêtements étant en contre jour. Elle prit le parti de répondre à l'intrus ne sachant à qui elle avait affaire. Elle prit le ton froid qu'elle aimait avoir pour décourager les impudents

Non je ne suis pas bourguignone. Pourquoi?
avatar
MasterJ
"biloute" champenois
Nombre de messages : 91
Localisation : Reims
Date d'inscription : 30/07/2007

Re: Rencontre a la sortie de l'église (après le mariage)

le Mer 23 Sep - 18:40
Un ton des plus glacial... voilà qui confirmait sa haute lignée. Il avait déjà démarré des conversations de bien des façons, mais il pensait sincèrement la désarçonner quelque peu par son approche. Elle méritait un peu plus que ça apparemment, et il comptait bien rattraper cette discussion pour voir où ça pourrait le mener. Tout serait utile de toutes façons, pourvu qu'il s'occupe l'esprit à autre chose. Même déclencher une rixe avec une personne peut-être des plus importantes. Après tout, qu'avait-il à perdre après une telle journée...


Pardonnez ma demande, mais vu que cette journée ne fait qu'empirer depuis ce matin, je me disais qu'elle aurait continuer sur sa lancée en mettant sur mon chemin le pire rencontrable... donc une artésienne, ou une bourguignonne. Mais sur les terres où nous sommes, il y a rarement des artésiens. D'où ma question.

Bon, et après ? Il lui semblait s'enfoncer, mais bon, que faire d'autres ? Aller ruminer la perte de sa bien-aimée ? Aller s'aviner plus que d'accoutumée ? Autant partir sur une conversation où chaque phrase semblait moins pensée encore que la précedente.

Vous me semblez donc une personne digne de conversation, aussi je me permet de me présenter. Je suis un vicomte champenois, seul à s'enfoncer dans la tristesse en un tel jour de liesse. Et vous, qui donc êtes-vous ? Vos habits semblent afficher une certaine noblesse, mais j'ai déjà vu des gueuses mieux vêtus, d'où ma réserve...

Oups... Il l'avait vraiment dit ? Apparemment oui... décidement, quand il s'éteignait toute réflexion, il n'était guère performant. Enfin, ça semblait parti pour une rixe. Ca ou autre chose après tout...
avatar
Enorig d'Azayes
Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 23/04/2009

Re: Rencontre a la sortie de l'église (après le mariage)

le Mer 23 Sep - 19:29
Pardonnez ma demande, mais vu que cette journée ne fait qu'empirer depuis ce matin, je me disais qu'elle aurait continuer sur sa lancée en mettant sur mon chemin le pire rencontrable... donc une artésienne, ou une bourguignonne. Mais sur les terres où nous sommes, il y a rarement des artésiens. D'où ma question.

Elle n'arrivait toujours pas à distinguer ses traits... ça l'énervait pas mal ça mais elle resta froide et patienta.

Vous me semblez donc une personne digne de conversation, aussi je me permet de me présenter. Je suis un vicomte champenois, seul à s'enfoncer dans la tristesse en un tel jour de liesse. Et vous, qui donc êtes-vous ? Vos habits semblent afficher une certaine noblesse, mais j'ai déjà vu des gueuses mieux vêtus, d'où ma réserve...

Elle faillit le gifler mais serra les poings. Il s'agissait du mariage de son fils et elle se devait de se tenir.Un vicomte en plus.... une certaine noblesse... mieux vetues les gueuses.... il allait voir le petit vicomte de Champagne de quoi une duchesse pouvait être capable. Elle sourit en coin en restant de marbre:

Je suis la mère du marié, veuve de surcroît. Votre mère est-elle ici que je la félicite pour votre goujaterie ? Un vicomte se pavanant et osant parler ainsi à une femme quelle qu’elle soit aura fait que je trouve les nobles de champagnes tous plus grossiers les uns que les autres.

Son sourire se fut plus ironique et son ton encore plus grinçant et glacial

Dites-moi, est-ce habituel dans ce duché qu’on transforme un mariage en une bouffonnerie ? Il ne m’étonne plus que la Province fasse du domaine royal la risée du Royaume quand on voit de tels agissements et de tels propos. La décadence du Royaume ne m’étonne plus quand je vois que des nobles ne respectent même pas le plus sacré des sacrements de l’église.

Elle se pencha vers lui plissant les yeux :

Rassurez-moi vous êtes le pire dans ce cas ou la Champagne recèle-t-elle encore plus malapris ?
avatar
MasterJ
"biloute" champenois
Nombre de messages : 91
Localisation : Reims
Date d'inscription : 30/07/2007

Re: Rencontre a la sortie de l'église (après le mariage)

le Mer 23 Sep - 19:59
La mère du mariée. Ainsi, c'était elle qui avait mis au monde celui qui la privait en ce jour de la perspective d'un bonheur éternel. Finalement, il avait trouvé pire qu'une bourguignonne...Enfin, il s'y attendait, au vu de ce qu'il avait déjà ramassé en ce jour, il ne s'attendait plus à grand chose...

Ma mère ? Goujaterie ? Grossiers ?
Certainement vous devez venir d'une contrée où tout le monde s'incline plus bas que terre sur votre passage, mais nous autres champenois, avons quelque fierté à se courber devant n'importe qui.


La mère du mariée... c'était quoi son rang déjà ? Nan parce que parti comme ça, sous peu il allait l'insulter... alors autant vérifié qu'elle n'était pas trop haut placée...

Ah, dame. Vous avez le mot juste. Une bouffonnerie, voilà ce qu'était ce mariage. Je ne dis pas ça pour votre fils, je ne le connais point encore assez pour l'affubler de sobriquets qui lui iront certainement comme un gant, mais voir la fine fleur de la noblesse champenoise mariée à quelque étranger... ça tient de la mascarade. Après, on peut aisément comprendre qu'une âme censée ait besoin de remontant pour encaisser une telle farce.

L'éloquence lui revenait au fur et à mesure. Après tout, il partait en terrain connu... Il était certainement le champenois ayant insulté le plus d'étrangers.

Le pire ? Malapris ? Certainement je dois l'être un peu, je vous l'avoue. Je ne m'en excuserais pas, mon destin s'acharne suffisamment en cette journée pour n'avoir peut-être que ce recours pour ne point sombrer dans la folie. Voyez-vous, je crois même que je ne vous en veux point. Après tout, vous venez de loin pour marier votre fils à une champenoise, ça peut se comprendre. Après, vous avez certainement des difficultés à accorder votre tenue à un tel évènement, mais qui est parfait en ce monde ? Mais comment vous en vouloir après tout. Peut-être qu'en une autre occasion, j'aurais fait l'effort de vous sortir quelque compliment, ou félicitations, mais là, c'est au dessus de mes forces. Enfin, changeons de sujet vous voulez bien ? Nous voilà à égalité, vous ne savez vous vêtir convenablement, et j'ai été un goujat doublé d'un malapris. Soit, passons là dessus.

Il sortit de derrière le fourreau de son épée, une petite fiole en fer, placée là pour les derniers recours, et en but une lampée. Il lui tendit la fiole, l'air de lui proposer, et se dit qu'un tel geste serait peut-être mal perçu... mais bon, il n'était pas homme à reculer, et ajouta au geste la parole.

Peut-être avez-vous aussi besoin d'un remontant. Après tout, qui sait, vous ne semblez vous même très heureuse en un tel jour, pourtant vous mariez votre fils... A ce propos, quels boissons sont populaires par chez vous ?

Déstabilisant, c'était le mot. Incapable de suivre une conversation sérieuse en l'état, il laissait vagabonder les mots dans son palais, mots qui sortaient presque selon leur bon plaisir. Mais il trouvant la chose amusante, après tout, peut-être la conversation allait prendre une autre tournure...
avatar
Enorig d'Azayes
Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 23/04/2009

Re: Rencontre a la sortie de l'église (après le mariage)

le Mer 23 Sep - 20:20
Il y avait longtemps qu'elle n'avait pas joué avec une pareil malapris. Elle avait été à bonne école et ne fut pas déconcertée par les propos qu'il lui tint. Elle faillit même pouffer de rire quand il la traita d'étrangère.... Même si le nom de son fils en avait la consonnance il était aussi français qu'elle l'était. Elle rit sous cape en pensant à la réponse qu'elle lui ferait et prit la fiole:

Ainsi la Champagne a enfin découvert comment faire du vin?
Sachez messire le vicomte que d'étrangers ici il n'y a point. Les Von Frayner sont issus aussi de noblesse des Flandres et quand à ma famille, les Azayes, elle est depuis longtemps implantée en bourbonnais. La fine noblesse de la Champagne vient d'entrer dans une famille plus titrée qu'elle ne le sera jamais. Ce mariage a été une bouffonerie de par vos agissements et ceux de vos pairs ici et non de par l'alliance qu'elle a permis de faire. Quand à votre fierté,
elle regarda le liquide par tranparence, enfin se décala pour faire parce que le goujat lui cachait toujours la vue du dehors...vu ce que vous osez exhiber en ce lieu je pense qu'elle ne risque plus rien.

Elle le regarda commençant à voir ses traits assez harmonieux d'ailleurs bien que gonflés. Sans doute l'abus de la nouvelle boisson en vogue en Champagne et partit en brandissant la fiole, se dirigeant vers l'endroit ou se trouvait la table du repas de mariage.

Je pense que ceci ne vous sera pas nécessaire vu votre état déjà bien avancé qui vous fait sortir des âneries aussi grandes que vous.

Ces mots dis, le liquide alla rejoindre les entrailles de la terre juste retour de ce que Aristote avait donné aux hommes et le mauvais usage qu'ils en faisaient.
avatar
MasterJ
"biloute" champenois
Nombre de messages : 91
Localisation : Reims
Date d'inscription : 30/07/2007

Re: Rencontre a la sortie de l'église (après le mariage)

le Mer 23 Sep - 20:55
Cruel destin... Encore une fiole. Enfin, nul ne savait combien le vicomte était capable d'en dissimuler sur sa personne. Personne ne s'était même attardé à en tenir le compte. Curieusement, cette conversation lui plaisait... il commençait à prendre goût à ce style et à cette joute verbale.

Vous éludez ma question, et faites offrande à la terre d'un bien précieux breuvage... vous ne manquez pas d'audace, c'est le moins qu'on puisse dire.
Vous venez donc d'une grande famille ? Il faudra que vous m'expliquez cet état de fait, je n'ai pas eu le loisir de connaître pareille fortune. Enfin, vous n'êtes pas né champenoise, celà en un sens doit rééquilibrer la donne...


Il la vit différemment. Certes, elle était noble, et de fait, outrée par son outrecuidance, mais elle n'agissait pas comme la plupart qui se seraient enfuies, ou hurlées à la garde pour se débarasser d'un tel opportun. Elle tenait à l'affronter en personne, et il respectait celà.

Des âneries vous dites ? Certainement... Après tout, seuls les fous se complaisent à se croire sages.Voyez-vous, en ce jour, mon esprit est plus retourné que jamais, et j'ai l'impression de subir mes paroles plutôt que de les contrôler. Mais bon, au final, malgré mon manque de bon sens, nous en sommes presque arrivé à des présentations correctes. Vous voilà donc mère du mariée, veuve, issue d'une famille des plus nobles et conséquentes, fort bien. Vous n'avez certes pas un grand sens du bon goût, ce gaspillage de fiole le souligne bien, mais vous avez un certain aplomb, qui laisse à penser que votre noblesse ne date pas d'hier, tout comme votre veuvage certainement. Il ne me manque plus qu'un nom et je saurais pratiquement tout de vous. Mais je ne pense pas encore mériter de le connaître. Mais néanmoins, j'ai une question à vous soumettre. Comment donc alors que vous mariez votre fils, à une champenoise qui plus est, vous ne paraissez point heureuse comme devrait l'être une mère ? Vous avez assisté au mariage, et n'en retenez que ce qui vous a choqué, alors là même qu'un tel fait aurait du disparaître derrière le bonheur résultant d'une telle union, n'est-ce pas ?

Il aurait aimé à savoir qu'il n'était pas le seul à ne pas se réjouir en de telles occasions, et ne savait trop comment l'amener à le lui avouer... Enfin, la conversation avançait, bien plus loin que si il s'était présenté dans les formes en respectant règles et usages. La bienséance aurait voulu qu'un noble célibataire ne converse ainsi avec une veuve...
avatar
Enorig d'Azayes
Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 23/04/2009

Re: Rencontre a la sortie de l'église (après le mariage)

le Jeu 24 Sep - 20:09
Elle le regarda de coté. Dehors on voyait parfaitement ses traits et sa carrure. Il était encore plus impressionnant, mais elle ne fit rien paraître. Encore cette fichue éducation qui la faisait paraître si froide et hautaine. Mais pour ceux qui étaient ses amis elel était toute autre bien sûr:

Je suis heureuse. et d'un ton ironique Faut-il sauter dans tous les sens comme une donzelle pour le faire voir? Peut-être est-ce la coutume ici mais pas là d'ou je viens on sait se tenir.
Mon fils entre dans une bonne famille, une femme jeune agréable,ayant des qualités certaines. Que demander de plus?


Elle haussa les épaules:

Quand à la valeur des choses elle n'ont que celle qu'on veut bien leur donner. Cette fiole contenait du vin, bon certainement mais encore faut-il que la personne qui le boive aime ça. Un autre aurait peut-être trouvé ce vin âpre et pas assez sucré.

Elle s'arrêta brusquement et lui rendit sa fiole:

Vous me demandez mon nom mais vous êtes vous seulement présenté vous-même? Il me semble que plutôt que de me demander si j'étais une ennemie de votre duché celà aurait été bien meilleure entrée en connaissance.

Elle repartit tout aussi soudainement marchant sans même s'occuper si il la suivait et lui parlant comme à un régisseur de ses terres, après tout il n'était que vicomte:

Racontez moi ce que fait la noblesse de champagne pour se distraire. Celà me distraira aussi sans doute plus que de voir un troubadour.
avatar
MasterJ
"biloute" champenois
Nombre de messages : 91
Localisation : Reims
Date d'inscription : 30/07/2007

Re: Rencontre a la sortie de l'église (après le mariage)

le Sam 26 Sep - 14:25
Mine de rien, l'échange semblait s'être adouci, même si son ton restait des plus glacial et antipathique. Elle se leva et se mit à marcher dans une direction inconnue, et lui, sans reflechir se mit à la suivre. Il s'en fit la remarque, observant qu'il se faisait peut-être entrainer, perdant le contrôle de la discussion, alors même qu'il l'avait démarré sans but précis. Après tout, pourquoi pas, voyons où celà mènerait...

Ah ça, je puis confirmer que c'était un vin de valeur, et je vous met au défi de trouver quelqu'un le qualifiant d'âpre... Certaines choses en ce bas-monde font l'unanimité et ce vin en était une preuve irréprochable.

A mesure que la conversation avançait, son esprit reprenait les rênes, semblant lui interdire de gâcher à nouveau cet échange.

Me présenter ? Je ne suis guère important, je suis seul, sans famille, sans attaches autre que mon serment envers le Roy et ce duché. Je ne sais véritablement mon nom, je suis parti trop jeune sur les routes. On m'a surnommé MasterJ, peut-être était-ce autrement, mais j'ai appris l'art des lettres plus tard, ne sachant orthographier les choses... depuis mon anoblissement, de toutes façons, les uns m'appellent vicomte, les autres Juniville. A vous de choisir dans tout ça.

Présentation succinte, mais il n'avait envie de trop aborder sa vie. Il en serait inéluctablement arrivé à aborder Siva, et il n'était pas certain que dire qu'il avait tenté de faire avorter ce mariage en lui déclarant sa flamme serait un point à souligner...

La noblesse de Champagne se complaît dans l'art des disputes et autres échanges permettant à chacun d'abaisser l'autre. Rarement unie, dûe surtout à son implication politique peut-être trop importante, on ne les voit guère se distraire ensemble. Quelques clans sont formés, mais il est rare de voir un bal, une chasse, une joute, ou quelque autre réjouissance en Champagne. Les distractions communes restant les luttes contre des ennemis communs, tel l'Artois, ou quelque personnage, comme Guidonius en son temps. Bref, nous ne formons pas une noblesse replète qui se complait dans des activités inutiles comme tant d'autres nobles étrangers.
Peut-être êtes-vous de ces nobles, plus préoccupés par leur toilette, leur futur bal, que la gestion de leur domaine ou leurs devoirs envers le Roy ?
avatar
Enorig d'Azayes
Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 23/04/2009

Re: Rencontre a la sortie de l'église (après le mariage)

le Jeu 1 Oct - 21:40
Peut-être êtes-vous de ces nobles, plus préoccupés par leur toilette, leur futur bal, que la gestion de leur domaine ou leurs devoirs envers le Roy

Alors là il avait dit une chose qu'il ne fallait pas dire. Elle se retourna d'un seul tenant et il dut sentir les doigts de la duchesse s'appliquer de façon magistrale sur sa joue. En tout cas quand elle la retira une marque de main fine et les cinq doigts qui étaient au bout était brodée en rouge sur la joue du vicomte.
La voix qui sortit de sa gorge était glaciale et mécanique. Il avait atteint là son honneur et à son honneur on ne touchait pas:


Sachez Messire que le Roy est la seule personne pour laquelle j'irai combattre même en étant mourante.
Ma famille sert le Roy depuis des générations, ceci est inscrit dans notre sang au plus profond de notre âme d'Azayes. A 12 ans je partais déjà à la guerre pour lui. Grimée en page mais je partais. Mon frère aîné a été pair de France, mon autre frère est mort sous la main des bretons, j'ai une tante pair de france aussi ainsi que son mari, une autre qui est dans un ordre royal, mon aîné à été dans la garde de la GMF, les 45, il a combattu les bretons, et même les artésiens à Compiègne lors de la première campagne champenoise, faisant mourir sous son fer Gomoz qui était venu les aider, et nous avons eu plusieurs duc et duchesses et comte et comtesse ne serait-ce qu'avec nos cousins plantagenêts qui ont servi eux aussi la couronne de France.
J'ai servi, plus que pas mal ici, mon suzerain en étant la première duchesse de l'Alençon, terre du domaine royal, en combattant les bretons, en étant secrètement au service du Roy, en étant dans beaucoup de conseil ducaux. Mon allégeance lui est acquise quel que soit l'endroit ou je suis, dussé-je trahir des amis, et si un traitre à la couronne était là je lui passerais une épée au travers du corps sans hésiter.


Elle reprit sa respiration et siffla entre ses dents:

Jamais messire je ne vous laisserai mettre en cause mon allégeance.

Puis le laissant là repartit vers la noce lançant à la volée ces mots qu'elle ne réservait qu'à ses pires ennemis.

Et maintenant je vous prierais de m'appeler Duchesse ou "votre Grâce".
avatar
MasterJ
"biloute" champenois
Nombre de messages : 91
Localisation : Reims
Date d'inscription : 30/07/2007

Re: Rencontre a la sortie de l'église (après le mariage)

le Ven 2 Oct - 15:35
Une réaction, même négative en apparence, c'était déjà une réaction. Le vicomte n'aimait guère l'indifférence, et trouvait son bonheur en plaisant aux gens, ou en s'en faisant détester. Il avait nombre d'amis, et encore plus d'ennemis, mais là, une chose lui disait qu'il préfererait s'en faire une alliée. Non pas à des fins politiques, ou stratégiques, mais il ne savait encore quelle méandre de son esprit s'évertuait à lui glisser l'idée que cette rencontre n'était pas fortuite.

Et bien, voilà un emportement qui fait plaisir à voir !
Dit-il en adaptant simplement sa marche sur celle de la duchesse, tout en conservant un sourire devenu mutin...

Plaisir je disais, car cela montre combien votre attachement à vos devoirs vous tient à coeur. Je ne vous ai point insulté, j'ai laissé simplement la question en suspend, mais votre réaction immédiate montre bien que pour vous également c'est un sujet sensible. Je n'ai point le loisir de pouvoir parler de ma famille, mais pour ma part, j'ai également servi mon Roy à plusieurs reprises. Souvent dans l'ombre, mais aussi physiquement, sur les champs de bataille, ce qui m'a valu de nombreuses cicatrices. Si j'ai voulu savoir votre avis à ce sujet, c'est que par trop de fois des nobles du royaume m'ont prouvé que leurs devoirs comptaient moins que leurs intérêts...et je pourrais vous parler des heures durant de chacun de ces nobles que j'ai pu rencontrer. J'ai été blessé à la cuisse en combattant les artésiens qui attaquaient la terre du Roy alors que des normands refusaient l'ordre royal, donnant l'ordre à leurs armées de fuir. Je me suis révolté contre un duc de Champagne qui crachait et laissait cracher sur les institutions royales, révolte fait avec l'aval d'un officier royal, qui s'est rétracté une fois la chose accomplie, ne voulant risquer sa place... J'ai bien connu ces nobles là, et vous n'êtes pas de ceux-là. A vrai dire, je m'en doutais, mais m'en voilà convaincu.

Une femme d'honneur et de principes... Certainement les plus grandes qualités qu'il aurait pu souhaiter chez une femme, là où plus d'un cherchait beauté, docilité, soumission, et richesses, le vicomte lui cherchait les qualités humaines : loyauté, sens du devoir et de la justice. Et après tout, il ne crachait pas sur un physique avenant. Il était rarement tombé amoureux, mais à chaque fois, c'était de femmes vertueuses et droites, telle Siva... Il se raidit légèrement, et balaya de suite ces pensées. Si il avait démarré cette conversation, c'était bien pour l'oublier.

Votre grâce, si vous souhaitez donc que je vous nomme ainsi, ne voyez pas une offense là où il n'y en a point, croyez-moi, là n'est point mon but. Je n'ai pas spécialement de grandes manières, je ne suis pas né noble, mais à vous entendre, croyez bien que je vous respecte bien davantage que vous ne pourriez le croire.

Ils se rapprochaient de la noce, et le vicomte ne souhaitait perdre cette conversation, ou voir d'autres s'y intéresser, aussi tenta-t-il de la retenir, par un moyen peut-être pas des plus judicieux, mais il n'avait pas l'esprit suffisamment clair pour trouver mieux.

Je ne souhaiterais vous quitter sur ces mots, vous semblez une personne vertueuse, représentante d'une famille fort honorable, et je comprend mieux le choix fait dans ce mariage. Je ne souhaiterais non plus abuser de votre temps qui doit vous être très précieux en une telle journée. Aussi, je souhaiterais que vous m'accordiez le droit de me faire pardonner des indélicatesses que j'ai pu commettre en cette journée, où mon esprit est des plus obscurs, par le moyen que vous jugerez bon. Je me propose de vous faire visiter la Champagne, pour réparations de ma conduite. Vous êtes venue de loin, laissez-moi le loisir de vous montrer que nous savons recevoir en Champagne...

Bon, Alea Jacta Est, comme dirait l'autre.
avatar
Enorig d'Azayes
Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 23/04/2009

Re: Rencontre a la sortie de l'église (après le mariage)

le Lun 5 Oct - 18:30
Il la surprenait là. Elle avait jeté son vin, traité comme un vassal, giflé et il continuait à rester auprès d'elle. Elle le regarda en coin. Fallait-il qu'il soit fou ou désespéré pour rester après ce traitement de choc. Il y avait je ne sais quoi chez cet homme qui lui faisait ralentir le pas au fur et à mesure de ses paroles. Après tout la noce, le repas pour ce qu'elle mangeait pouvait attendre un peu. Sa place était de toute façon réservée et tout le monde pardonnerait à la mère du marié les quelques minutes de retard.

Je ne souhaiterais vous quitter sur ces mots, vous semblez une personne vertueuse, représentante d'une famille fort honorable, et je comprend mieux le choix fait dans ce mariage. Je ne souhaiterais non plus abuser de votre temps qui doit vous être très précieux en une telle journée. Aussi, je souhaiterais que vous m'accordiez le droit de me faire pardonner des indélicatesses que j'ai pu commettre en cette journée, où mon esprit est des plus obscurs, par le moyen que vous jugerez bon. Je me propose de vous faire visiter la Champagne, pour réparations de ma conduite. Vous êtes venue de loin, laissez-moi le loisir de vous montrer que nous savons recevoir en Champagne...

Elle sourit en coin. Il y avait longtemps qu'on ne l'avait pas courtisée et si celui là s'y prenait mal, au moins il avait le mérite de ne pas y aller de compliments tous plus ridicules les uns des autres. Et Aristote sait que les hommes savaient se rendre ridicules quand ils le voulaient, et même quand ils ne le voulaient pas d'ailleurs.

Elle se tourna vers lui et aussi soudainement qu'elle l'avait giflé lui pris le bras et glissant le sien sous celui du Vicomte:


Je ne connais pas la Champagne. J'y suis tout juste passée quand j'étais en Lorraine. Parlez m'en. Mais venez donc à ma table sinon je pense que nous ne pourrons parler correctement et longuement.

Elle savait qu'elle allait encore faire jacasser les vertueuses. Amener un homme à sa table, qui n'était pas de la famille et avec lequel elle n'avait aucun lien et qu'elle ne connaissait que depuis quelques minutes, ne manquerait pas de choquer les biens pensants. Elle pouffa de rire. Les conventions elle n'en avait jamais eu cure sauf quand il s'agissait de servir son Roy. Alors ce n'est pas aujourd'hui qu'elle allait commencer. Ce petit jeu commençait à l'intéresser vraiment. Elle serra un peu plus son bras. Amusons-nous pensa-t-elle.
avatar
MasterJ
"biloute" champenois
Nombre de messages : 91
Localisation : Reims
Date d'inscription : 30/07/2007

Re: Rencontre a la sortie de l'église (après le mariage)

le Jeu 8 Oct - 19:06
Elle lui avait pris le bras, ce qui semblait être un bon signe, mais le peu qu'il avait vu d'elle lui avait appris une chose : elle n'était pas n'importe qui, et ce geste n'avait rien de définitif. Il s'était plu à ce jeu, lui permettant quelque peu d'oublier ce qui pourtant l'obnubilait tant ces jours-ci, et il s'était rendu compte que tout cela avait si bien marché parce qu'il était tombé sur elle. Elle avait quelque chose d'indéfinissable, d'indéscriptible, mais néanmoins de fabuleusement attractif. Ce n'était pas tant son aspect extérieur, mais un tout. Elle lui plaisait, et il souhaitait bien en apprendre davantage sur cette inconnue qui avait détourné ses pensées depuis quelques minutes... Il la suivit donc avec joie, sans afficher toutefois un sourire trop visible, sachant bien que si les choses semblaient bien se dérouler malgré un départ agité, il n'était sûr de l'arrivée...

Ah, certainement vous y perdez beaucoup à ne pas connaître ce magnifique duché qui est le notre. Il est des plus vastes, et possède nombre de coins enchanteurs, mais ce qui fait son charme se situe au delà de ces choses.
Lui déclamait-il tout en l'accompagnant à sa table, ne s'arrêtant même pas à en saluer les occupants.

A vrai dire, je n'ai que peu d'expérience des autres contrées du royaume, mais de ce que j'ai pu en voir, aucune n'a l'éclat de la Champagne. Peut-être suis-je dans l'erreur, je n'ai le loisir de connaître les terres qui ont eu l'honneur de vous voir naître...

L'éloquence lui revenait, malgré le fait qu'il n'avait ingurgité d'alcool depuis maintenant un temps passablement long pour le vicomte.

Ce qui m'a plu en ce duché, c'est avant tout ce désir de servir et de suivre notre bon Roy. Quand on voit les félons se multiplier sans fin de par le Royaume, c'est une chose qui tient à coeur. Et puis ce duché m'a accueilli alors que bien jeune je déambulais sur les routes. Là où d'autres cherchaient ma maigre bourse, la Champagne m'a offert un toit. Mais je parle, et ne profite ainsi du loisir de vous écouter. Peut-être pourriez-vous combler mon ignorance en me parlant des terres qui sont votres ?

Le ton était devenu différent, le vicomte ne cherchait plus querelle pour s'occuper l'esprit... il s'était rendu compte qu'on pouvait l'occuper bien autrement...
avatar
MasterJ
"biloute" champenois
Nombre de messages : 91
Localisation : Reims
Date d'inscription : 30/07/2007

Re: Rencontre a la sortie de l'église (après le mariage)

le Mar 27 Oct - 13:06
[Pour la suite de l'histoire : Forum secondaire => La ville de Paris => Quand un hôtel particulier voit le jour: Hostel Azayes]
avatar
Gwenhwyvar
Nombre de messages : 61
Localisation : Langres en Champagne
Date d'inscription : 05/08/2007
http://www.lesroyaumes.com/FichePersonnage.php?login=Gwenhwyvar

Re: Rencontre a la sortie de l'église (après le mariage)

le Ven 6 Nov - 8:16
[j'adore !!]
Contenu sponsorisé

Re: Rencontre a la sortie de l'église (après le mariage)

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum