Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Jeune Page
Nombre de messages : 23
Localisation : avec marchais
Date d'inscription : 13/05/2009

[RP]Descendance

le Lun 28 Mar - 22:42
Manoir de Marchais-en-Brie

La demeure de son défunt maître est enfin en vu. Quelques paysans travaillent sans relâche la terre de leur maître, ignorant la funeste nouvelle. Car personne icelieu n’a encore été avertis de la tragédie qui s’est jouée quelques jours plus tôt. Très vite Il ne s’attarde pas et fonce droit vers l’entrée du manoir.

Flach identitée :
Jean
Âge : 14 ans
Fonction : Page
Tempérament : Loyal, dévoué, intelligent, gentil
Compétences : Très bon archer, apprend à lire, bon matelot, endurant.
Autres : Rêve de devenir Erudit

Devant la porte, il frappe trois coups vifs, et attend. Quelques instants plus tard, la porte s’ouvre laissant apparaître un Homme peu avenant qu’il connaît si bien …

Flach identité :
Gaston
Âge : 68 ans
Fonction : Majordome, et gestionnaire du domaine en l’absence du maître des lieux
Tempérament : Froid, grognon, difficile à cerner
Compétences : bon comptable, Erudit.
Autres : A fait la fronde de 1453, Déteste les Artésiens.

GASTON : Tien donc, Jean, le petit serviteur du Seigneur de Marchais-en-Brie. Que vient dont tu faire en ces lieux, et surtout en l’absence de ton Maîtres ? J’ai pourtant cru comprendre que ta place était à ses côté quoi qu’il arrive.

JEAN : Bonjour messire Gaston. Je viens porter une bien triste nouvelle. La fillote de notre maître est t’elle présente ici ?

GASTON : Elle est en train de prendre sa collation. Une triste nouvelle dis-tu ? Et qu’elle est t’elle donc ?

JEAN : Le seigneur Marchais …. Nous à quitter voila quelques jours. Un mal mystérieux l’a emporté

GASTON : (désintéressé) ah … quelle tristesse …. Certes. Cela veux dire que le domaine retourne à sa suzeraine, sa grâce la duchesse de Chiny … Nous entrons donc à son service.

JEAN : heuuu, peut être en effet, mais Corneillie héritera de son titre, si elle le désire, et reprendra les terres de son père un jour. Tel en à été la dernière volonté du seigneur Marchais, accordé par sa suzeraine. En attendant, je suis pour ma part à présent au service de Corneillie. Et la duchesse est désireuse de la rencontrer en son Château de Villemaur.

GASTON : (froid) Et bien soit … si le maître t’estime capable de servir Corneillie, je n’ai plus qu’à me plier à sa volonté. Suis moi nous allons la rejoindre.

Tous deux se dirigent alors vers la salle à manger, ou se tien à la tablée la jeune Cornellie, et debout à ses coté, sa jeune gouvernante.

GASTON : Désolé d’interrompre votre activité gustative chère jeune maîtresse, mais le jeune Page de votre père le seigneur Marchais à une nouvelle à vous porter.

Flach identité :
Corneillie
Âge : 8 ans
Tempérament : innocente, gentille, émotive, simple, affective
Compétences : sait lire, apprend l’étiquette
Autres : désormais Orpheline

Flach identité :
Manon
Âge : 26 ans
Fonction : Servante, et gouvernante
Tempérament : Timide douce et influençable
Compétences : dévouée, maternante, douée sur toutes taches ménagères
Autres : Sert la maison depuis ses 16 printemps

MANON : (souriante) Ohhh !!! Jean !!! Quelle bonne surprise. Cela fait tant de temps que nous ne t’avons vue. Tu as bien grandi Ma jeune Maîtresse te souviens-tu de lui ?
avatar
Corneillie
Nombre de messages : 212
Date d'inscription : 15/04/2009

Re: [RP]Descendance

le Lun 28 Mar - 22:44
Corneillie, porte délicatement une tartine à la bouche lorsque elle voit venir Gaston, accompagner d’un jeune garçon qu’elle n’avais vu depuis longtemps. Il a bien changé, surtout grandis, mais la petite fille le reconnaît de suite, et un sourire radieux illumina son visage. Si cela ne tenais qu’à elle, la petiote lui aurait déjà sauté au cou, mais jadis, le fait de ne partager qu’une modeste collation avec lui, a attiré les foudres de son père, un douloureux souvenir. Et donc hors de question de jouer de nouveau avec le feu, si ce dernier n’est point encore dans la pièce, la simple présence de Jean promet une venue imminente de son géniteur.
Elle se contente donc d’exprimer sa joie verbalement


Jean !!!! Tu es revenu !!! Je suis contente que tu sois la. Et mon père ? Il est la ?

Bien sur, c’est son père, mais il est si absent, que les liens qu’elle aurait partagés avec lui ne sont pas ceux à quoi elle s’attendait. Elle à fait le deuil d’avoir des parent aimant à présent, et les relations qu’elle entretien avec son paternel, bien que respectueuses, ne sont pas un exemple d’affectivité flagrante, ce serait même plutôt le contraire.
Jeune Page
Nombre de messages : 23
Localisation : avec marchais
Date d'inscription : 13/05/2009

Re: [RP]Descendance

le Lun 28 Mar - 22:45
Jean !!!! Tu es revenu !!! Je suis contente que tu sois la. Et mon père ? Il est la ?

Le jeune page baisse les yeux vers le sol

JEUNE PAGE : Le seigneur de Marchais-en-Brie … ton père … Nous à quitter il y a peu.je suis venu vous porter la triste nouvelle.

GASTON : (froid)Et apparemment, sa grâce la duchesse de Chiny souhaiterai vous voir d’ici peu, et jean deviendrai votre servant. Bien entendu, rien ne vous oblige à accepter la seconde condition.

JEUNE PAGE : C’est cela même ma très jeune maîtresse. Je suis dévoué à votre service, et j’ai pour mission de vous ramener au domaine de Villemaur, dès que vous y serez disposé.

GASTON : (froid) Je gage que vous ferez un choix raisonnable quand à qui vous servira à l’avenir. N’oubliez pas que l’expérience d’un servant prime avant tout.

MANON : (révoltée) Arrêtez !!! Arrêtez donc tous les deux !!! Notre petite Corneillie vient de perdre son unique parent encore en vie, et déjà vous lui parler d’avenir, de la duchesse, et d’engagement de domestique !! Vous n’avez pas honte ? Une petite si fragile !!!

GASTON : (sévère) C’est pourtant une nécessité, pour son bien et son avenir.

MANON : (révoltée) Que connaissez-vous de son bien ? Vous n’avez donc aucune sensibilité ?

JEUNE PAGE : Acceptez mes excuses Manon. (Puis se tournant vers la petite) Corneillie, ton père m’a chargé de te remettre cette lettre en main propre.

Jean lui tend alors la missive.

Ma chère petite Corneillie, je n’ai jamais été le père que tu aurais souhaité, et je n’ai jamais été la pour toi. Mais bientôt, je m’en vais retourner auprès d’Aristote, et je tenais à ce que tu saches toute l’affection que j’ai pour toi, même si je reconnais ne jamais te l’avoir montré comme je l’aurais du, et je m’en repens. Il te faudra être forte, mais tu es mon sang et je ne doute pas de toi. Avant de partir, je te lègue une partie de mes biens, et te demande d’accepter de servir la grande maison de Champmarin. Tu es encore jeune sans doute, mais tu y seras accueillis je pense à bras ouverts. Jean, te guidera et restera à ton service. Nul ne saurait mieux te servir que lui.
Ma fillote, je te dis adieux, mais sache que mon cœur t’aime et t’aimera à tout jamais, et que mon esprit veillera toujours sur toi.
Ton père
avatar
Corneillie
Nombre de messages : 212
Date d'inscription : 15/04/2009

Re: [RP]Descendance

le Lun 28 Mar - 22:48
A l’annonce de la funeste nouvelle Corneillie reste un moment interdite, comme abasourdie. Son père à rendu l’âme, son dernier parent, son dernier lien de sang. Elle n’avait plus de famille …. Mais finalement, en avait t’elle une ? Ce père qui vient de trépassé, depuis combien de temps en avait’ elle fait le deuil ? Depuis combien de temps avait t’elle fait le deuil de l’amour qu’un père pouvait porter à son enfant ? Elle l’aurait bien aimé ce père, si encore il avait t’il pu faire preuve d’attention, et d’intérêt pour elle … Mais il n’en est rien. Depuis deux année, elle à appris à grandir loin de cette figure paternelle, loin de la vie, loin des gens, seule dans ce manoir, avec pour seul véritable amour, celui de sa gouvernante Manon.

Ainsi, je suis vraiment orpheline, murmure t’elle d’une voix inaudible. Mais au fond cela change-t-il vraiment quelque chose ?

Toutefois, à peine eu t’elle le temps ‘encaisse le coup est mort, que Gaston et Jean se mirent à débattre de son avenir, de qui servirai qui … Et la duchesse qui souhaite la voir. Tout cela va si vite. Pourtant Jean lui tend finalement une lettre.

La fillette la lis avec rigueur, prenant le temps de décortiquer les lignes. La lecture est encore un exercice qu’elle ne maîtrise pas parfaitement. Cependant, en parcourant les mots, quelques larmes perlent sur ses joues. Décidément cette ère n’a eu cesse de la tourmenté. Alors qu’elle avait définitivement enterrée la perspective d’être aimé par ce dernier, voila que cette lettre en est emplie, à la façon d’un méa culpa. Pourquoi diable à t’il fallu qu’il attende de mourir pour ouvrir son cœur ? Emotive, Corneillie ne peut cacher ses larmes. Et sous le choc, regardant Jean, elle dit.


Je suis prête … je suis prête à aller voir la duchesse… Jean, emmène moi la bas.
Contenu sponsorisé

Re: [RP]Descendance

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum