Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Manu95
Fantome officiel du Domaine
Nombre de messages : 325
Localisation : Troyes
Date d'inscription : 28/09/2007

[RP] vérité ?Complot de la bourgogne contre Langre fin 1454

le Sam 16 Avr - 21:36
Tel en était sa mission, sa promesse faite à son ancien maître. Jean devais publier cette affiche, sur la place publique, et ce quoi qu’il y soit indiquer. Les dernières volontés d’un seigneur rongé par la rancœur et l’amertume.
Jean fait son office la nuit, afin de ne point être surpris et bousculer par quelques hostiles gens. Le lendemain matin, ils liront et sauront tout sur ce que le seigneur de marchais-en-Brie à toujours évoquer. Le dernier voile sera levé. C’est ainsi qu’il colle l’affiche, et s’évapore ensuite dans l’obscurité. Le dernier, l’ultime message post mortem est passé. Le seigneur Marchais peut à présent reposer en paix, il sera entendu.


Ô Sir bourguignon, voyageur
Que je n'espère point profaneur
C’est avec grande humilité
Afin de taire cette ignorance
D’un passé trop plein d'arrogance
Qu’une histoire je vais vous conter

Jadis bourgogne avais un général
Qui était dit-on d'une beauté fatale
Enfin pour moi, il paraissait banal
Mais je ne suis point femme, mais mâle

Donc ce bourguignon ambitieux
Convoitait Langres avec envie
Usant la carte de l’amoureux
Une fleur langroise il a séduit

Et pas n’importe quelle plante
Belle aimée, intelligente
Celle qui administrait la ville
Voici un projet des plus vils.

Quelle triste folie que l’amour
Qui de la raison nous rend sourd
De donner Langres à la bourgogne
La belle en fût vite convaincue
Consultant en hâte son cocu
Qui pour réponse se mis en grogne

Héros inconnu qu’est ce gars.
Que sa belle il dissuada
De trahir ainsi son duché.
Donc ce seigneur à renoncé
Au doux nectar et à l’ambroisie
En Champagne Langres reste ainsi.

Mais qui fu donc ce cœur meurtris
Et bien moi, le seigneur Marchais
Oui j’ai été ce jardinier
Dont la belle petite fleur partis
Dont un voisin voulait la terre
Dont l’âme s’est nourri de colère

Voila mon conte s’achève ainsi
Du passé vous voila instruit
Tel est ce vœu cher qui me pousse
Que ce conte soit connu de tous
Mais prestement je me retire
Un jour je cesserai d’haïr.

Poême conté en taverne de ma part, à tout bourguignon de passage à Langres ...

Méditez sur ce conte, il n’est pas spéculation ou imagination, mais bien la vérité appartenant au passé. L’arrogance jadis d’ogres qui ont eu plus d’appétits qu’il n’aurait du avoir, et qu’aujourd’hui, je haïs comme aux premier jours. Et aujourd’hui justement, si vous lisez ces lignes, c’est que je ne suis plus. De mon vivant, j’ai de façon naïve et encore sous le charme, jurer de ne pas dénoncer qui était celle qui à voulu trahir Langres. Mais une fois mort, cela ne me dérange point. Et c’est par l’intermédiaire de mon jeune page, qui n’y est pour rien dans mes propos, que je publie donc l’entière vérité. Oui cette vérité que j’ai toujours évoqué sans jamais pu en lever entièrement le voile. Ce drame frôlé, il a donc bien eu lieu entre décembre 1454 et janvier 1455, juste avant que je ne passe maire de Langres. Je ne sais pas si le conseil de l’époque a été impliqué dans ce sordide complot. Tous ce que je puis affirmer, jurant devant Aristote et le très haut ne dire que la vérité, c’est que un soir de décembre 1454, la bourgmestre de Langres de l’époque, m’a demander à moi et à deux autres langrois, mon avis pour passer Langres en terre bourguignonne. Son argumentation était clairement orienté pour ce projet, et je pense que si moi et les deux autres habitant avion approuver cette folie, elle l’aurait sans doute exécutée. Elle n’était sans doute pas seul à tenter ce complot, mais je ne sais qui d’autre y étaient impliqué. Et cette bourgmestre, n’était autre que la Baronne de Rumigny et Dame de Magnien, plus connue sous le nom de Delvine d'Apperault. N’étant plus de ce monde, je ne puis argumenter et étayer ces dires et je présume que les deux autres langrois ne trahirons pas la bourgmestre au nom de l’amitié. Qu’importe, j’estime avoir accomplis à présent mon devoir de Champenois en dévoilant la totale vérité, et appelle une fois de plus tous les Champenois, à ne jamais oublier cette sombre histoire et se méfier continuellement de l’appétit sans fin de la bourgogne. Que le très haut protège la Champagne …. Adieux


Manu95, seigneur de Marchais-en-Brie

[hrp]Ce message n’est la que parce que c’est ainsi que le seigneur Marchais a réagis et à attendu ce moment. C’est juste l’œuvre de son obsession vengeresse. Libre à vous de prendre par au RP de réagir, d’approuver ou contester, de haïr ou adorer le seigneur Marchais. Moi joueur ne prendrai mal aucune réaction donc faites-vous plaisir. Er moi Joueur, ne vais jamais confirmer ou infirmer les dires de mon ancien perso …. A vous de juger par vous-même, du moins par votre perso ^^. Bon jeu … Ludiquement, LJD feu Manu95[/hrp]
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum