Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
tristan
Maitres des lieux
Nombre de messages : 499
Localisation : ne sait plus tres bien
Date d'inscription : 27/11/2008

quand il est temps de confesser au tres haut

le Ven 23 Déc - 14:41
A peine installé dans le chateau que le duc retira l'armure, heureux de retrouvé les siens c'est le coeur leger qu'il comtempla longuement de sa fenetre la collegiale. Il etait venu pour elle, pour enfin rattrapé le temps perdu. Il avait lancé ses invitations afin que ce noel ressemble a son premier a villemor, avait il oubliais quelqu'un il ne le pensais pas, pourtant quand ses yeux se riverent sur sa chevaliere il soupira longuement, il y manquerais beaucoup de monde.

le deces de sa soeur l'avait une nouvelle fois affaibli, comme un ultime rapelle a l'ordre. il veillissait et devrait s'en doute rejoindre les siens. Pourtant le poids du peché etait grand, et les confession tres rare, preferant de loin le plaisir au repentir.

il sortit de ses songes et se prepara longuement, un bon bain lui fut preparé seul luxe qu'il se ferait a trois jour de la saint noel. Il se delassa longuement dans celui ci, il sourit a la tenue qui venait de lui etre presenter qu'il fit remettre dans les males pour une autre bien plus simple

la tenue hospitaliere lui fut amené ainsi que la croix , il l'enfila non sans une certaine apprenhension, et mis la croix a son cou. Il sourit de se voir ainsi s'appretant a jeuner pendant trois jours avant sa confession

C'est vetu d'une longue cape arpentant les ruelles de provins pour rejoindre la cathedrale, dissimiler sous celle ci les gens qui passaient la n'etait nullement au fait que derriere celle ci se dissimuler le maitre des lieux.

il arpenta donc celle ci faisant fit du froid et de la neige, et rejoins une cellule, il choisi l plus austere, un lit, un pri-dieu et le livre des vertu serait bien suffissant, tout juste une carafe d'eau pour se sustenter.Il s'agenouilla donc, tete baisser et livre des vertus ouvert il entama une premiere priere pour sa soeur

Dieu Créateur de toutes choses, nous te remettons cette journée !
Guide-nous dans nos actes, nos pensées les plus intimes,
Toi qui sais tout, purifies-les afin qu'ils soient conformes à Ta volonté.
Toi le Très Haut, qui a tout prévu, mais nous laisse libre de notre destin,
inspire ceux qui s’écartent de ta parole Divine,
Pour qu’ils nous aident à préserver le monde.


puisse tu acceuillir notre soeur en ton sein
acueille la avec le sourire qu'elle a toujours affiché
acueille la avec la douceur dont elle a toujours fait preuves
je t'en conjure ne pense pas a mes pechés mais a ses actes de bonté


une larme coula sur son visage il baissa les yeux un instant puis repris a voix haute une autre priere


Je m’en remets à Toi, Créateur de toute chose.
Toi qui as confié la terre à l’Humain pour qu’il te serve,
Aide-moi à être le tuteur qui retiendras le jeune arbre qu'est ma famille,
Aide-moi a me proteger de l’ombre de la créature sans nom,
Ne laisse pas mes proches souffrir,pour me punir de mes errances comme Christos à souffert,
Fais que je retrouve la force de combattre mes vices comme j'ai su le faire en combattant le felons et l'heretique
Je m’en remets à Toi, Créateur de toute chose.


il s'arreta longuement silencieux ne pretant meme pas attention a l'atre eteind un face de lui, il fallait purifié son ame, mais en etait il seulement capable?

avatar
Thomas d'Azayes
Chapelain
Nombre de messages : 305
Age : 35
Localisation : Reims, Rome ou Paris
Date d'inscription : 31/10/2008

Re: quand il est temps de confesser au tres haut

le Ven 23 Déc - 15:11
Thomas, de retour d'une longue retraite s'était tout de suite remis au travail sur le domaine de Provins... Bon, là, il était plutôt à la taverne des oubliés de Provins où il... se renseignait sur les évènements qui avaient pu survenir en son absence. C'était là une tâche essentielle à laquelle il consacrait beaucoup de temps.
Pendant ce temps, des acolytes veillaient sur la cathédrale et sur la collégiale et assuraient les cérémonies courantes. Les acolytes veillaient donc, sauf celui qui venait d'entrer dans la taverne, puisqu'il était à présent devant le cardinal.


Votre Eminence, vous devriez venir à la cathédrale...

Un acolyte était toujours chargé de le prévenir s'il se passait quelque chose d'important où si on le demandait. Thomas fit donc signe au tavernier de mettre tous les... renseignements sur sa note. Il s'en acquitterait plus tard. Et il suivit l'acolyte jusqu'à la cathédrale. Durant le trajet, il tâcha de savoir pourquoi on l'avait sorti de la taverne.

Que se passe-t-il Mon Fils ?

L'acolyte répondit, sans ralentir le pas.

Un de mes frère m'a dit avoir vu le Duc à la cathédrale. Cependant, il n'est pas sûr que ce soit lui, et il ne s'est pas annoncé... J'ai cru bon de vous prévenir.

Et il avait bien fait. C'était toujours mieux pour le chapelain et vassal de se trouver dans le lieu qu'il était censé occuper (plutôt qu'en taverne), surtout lorsque ses suzerains passaient. Thomas aurait vite fait de se rendre compte par lui-même si Sa Grâce était présente ou non, et le cas échéant, de reprendre le chemin de la taverne. On le conduisit donc dans les couloirs de la cathédrale, habituellement réservés aux clercs, et on lui expliqua qu'un homme en tenue hospitalier était passé, qu'il ressemblait au maître des lieux, mais que sa cape avait empêché son identification formelle.
S'il s'agissait d'un hospitalier, c'était déjà une bonne chose. Il y avait assez de risque qu'il arrivât quelque chose de fâcheux.
Arrivé devant la porte de la cellule où l'individu était entré, Thomas demanda aux acolytes qui l'avait suivi de le laisser. Puis, il s'adressa à son visiteur à travers la porte. Tout était silencieux.


Votre Grâce ? Est-ce vous ? Puis-je faire quelque chose pour vous ?

avatar
tristan
Maitres des lieux
Nombre de messages : 499
Localisation : ne sait plus tres bien
Date d'inscription : 27/11/2008

Re: quand il est temps de confesser au tres haut

le Ven 23 Déc - 21:39
il etait la agenouillé pendant de longues heures arepeter illasablement prieres et lecture du livres des vertus. Il le savait il y avait tant a se faire pardonner, mais on ne demander pas confession dans ce sens. Il n'etait pas question de se confesser pour faire beau et reprendre ses folies comme si de rien etait. Il lui avait promis repoussant toujours le moment ou il faudrait faire face a l'homme d'eglise et ses sermonts.

oh qu'il n'aimait pas ce coté preferant jouer les epicuriens, pourtant il le fallait, la brebis lomgtemps egaré devait rejoindre le troupeau. Pourquoi le faisait il, car il y avait tant de promesses qu'il n'avait pas tenue, des espoirs qu'il avait reduit a neant de part son comportement.
il avait lomgement oublier sa famille pour s'adonner a ses vices, pourtant ceci au lieu de lui apporté la liberté qu'il souhaitait lui pesait de plus en plus

Ses derniers mois il avait froler la mort par deux fois, il etait seul, sa vision des choses, bien au dela de ce qu'il avait pu imaginer.

les bruits et l'agitation autour de la cellule le fit sortir de ses pensées et de ses prieres, il etait vrai que voir penetré un homme en cape entrant dans une cellule sans dire mots et sans s'annoncer etait un imprevus de taille.Il aimait l'effet de surprise, pourtant la il ne le desira pas, il allait sortir de sa cellule pour freiner cette agitation quand une voix bien connu lui arracha un sourire ainsi donc celui qu'il souhaitait voir etait derriere la porte il se leva non sans difficulté les jambes engourdit par ses longues heures agenouillé, tremblotant il lavant la barre qui fermé la lourde de porte de bois, la capuche de la cape glissa sur ses epaules. Tirant la fenetre de visite, il sourit a voir son grand oncle .

Votre eminence, j'esperais votre venue. Je vois que ma visite n'a pas laisser indifferents vos freres. je ne serais pas le duc qui administre ses terres ses trois prochains jours, mais un simple pecheur qui demande reclusion en cette celulle, afin d'observer une periode de jeun et de repentence. Je ne demande qu'asile en ce lieu

autre sourire timide reprenant son souffle

je ne troublerais pas la paix de ce lieu, j'aurais cependant une requete a vous faire, que vous m'entendiez en confession....... mais entrez donc quelques instants j'aurais plaisir a partagé quelques prieres avec vous

il attendit derriere la porte un moment silencieux qu'allait il retrouvé devant lui, son oncle, le vassal ou l'homme d'eglise. Savait il qu'un nouveau deces avait frappé la famille. il triturait la croix hospitaliere nerveusement ayant plus peur de l'homme d'eglise qu'autre chose, un certaine anxieté l'etreint sans qu'il puisse la controlé

avatar
Thomas d'Azayes
Chapelain
Nombre de messages : 305
Age : 35
Localisation : Reims, Rome ou Paris
Date d'inscription : 31/10/2008

Re: quand il est temps de confesser au tres haut

le Mar 3 Jan - 9:50
Ses hommes ne s'étaient donc pas trompé. Il s'agissait bien du Duc qui venait demander repentance. Après tout, le chapelain était un peu là pour cela...
Thomas ne se fit donc pas prier, en entra, non sans avoir donné l'ordre auparavant pour qu'on ne les dérange pas. Il s'adressa ensuite à son neveu.


Votre Grâce, votre statut de suzerain ou de noble n'exclue en rien celui de fidèle et de créature de Dieu, je vous rassure. Il en eut été autrement que je n'aurais jamais accepté de devenir vassal de qui que ce soit.

Si vous souhaitez vous confesser, je vous conseille que nous nous installions aussi confortablement que possible dans cette... cellule.


Le cardinal ne mit pas longtemps à détailler la petite pièce. Le banc de bois fixé au mur semblait encore le meuble le plus confortable. Ils seraient néanmois bien loin de la douceur de son bureau de Reims, sans compter que son meuble contenant gobelets et alcool étaient bien loin. Il n'aurait su en cet instant déterminer ce qui lui manquerait le plus, même s'il penchait pour le second élément.

Thomas prit donc place sur le banc de bois et invita son neveu à s'asseoir à côté de lui.


Asseyez-vous, Mon Fils, et dites-moi la cause de votre tourment...
avatar
tristan
Maitres des lieux
Nombre de messages : 499
Localisation : ne sait plus tres bien
Date d'inscription : 27/11/2008

Re: quand il est temps de confesser au tres haut

le Mar 24 Jan - 9:55
Alors que la voix de son grand oncle aurait pu l'apaiser, il n'en fut rien, il se releva du prie dieu pour acceuillir son oncle s'assayant a ses cotés. Le moment qu'il redoutait tant etait arrivé. Il ne pouvait plus donc reculé, il fallait faire face. il regarda un long moment son oncle, il n'etait plus tout jeune allait il supportait tous ce qu'il allait lui dire.

Qu'elle idée de commencer un jeun quand on aurait besoin d'une bonne rasade de mirabelle pour se donner du courage, voir une bouteille entiere pour qu la langue se delit. par ou allait il commencait, il y en avait tant a dire qu'il faudrait certainement un tres long moment. fallait il se livré entierement, le duc risquait gros tres gros. il savit tres bien qu'en face de lui il n'avait pas siva personne qui lui avait donner sa derniere confession.

Tounant nerveusement la chevaliere des von frayner il pris la parole se demandant si il fallait tout balancer d'un coup au risque de perdre son grand oncle et et devoir appelé ou medicaste ou commancait doucement

Notre tourmant et grand vostre eminance, notre vie ses dernieres années n'a ete qu perversions,luxures et pechés d'orgeuil. Nous avons ceder au chants du sans noms avec un certains plaisir, nous avons rompu bien des serments et celui qui etait le plus important a nos yeux celui du mariage.

doucement arman doucement tu va perdre son eminence

par orgeuil, nous avons ete chercher des plaisirs et nous nous sommes perdu dans une course effreiné sombrant peu a peu dans le peché sous le pretexte de se sentir inferieur a nostre epouse.Nous avons ete bien loin dans cette fuite cherchant une sorte de pouvoirs vain en accumulant les conquetes

Voila un bon demmarrage en soit faut bien commencer par les pechés les plus graves, se ressasant inllassablement tu va prendre cher arman tu va prendre cher il resta silencieux laissant son grand oncle reprendre la parole


avatar
Thomas d'Azayes
Chapelain
Nombre de messages : 305
Age : 35
Localisation : Reims, Rome ou Paris
Date d'inscription : 31/10/2008

Re: quand il est temps de confesser au tres haut

le Jeu 26 Jan - 11:45
Orgueuil, luxure et rutpture du sacrement du mariage. Voilà qui promettait... L'austère cellule de la collégiale n'était peut-être pas le lieu idéal pour recevoir une confession, mais maintenant que Tristant était lancé autant poursuivre ici. Le cardinal s'installa donc aussi confortablement que possible sur le banc de bois avant de répondre à son neveu.
Le cardinal resta néanmois calme. Il était prêt à écouter la confession de Tristan. Après tout, c'était le lot des hommes d'église... La voix était rassurante.


Et bien, Mon Fils, il semblerait que vous ayez de nombreuses choses à confesser. Dites-moi tout...

Il s'agissait à présent de connaître précisemment les fautes commises afin de pouvoir d'une part les absoudre, et d'autre part, définir une pénitence s'il y avait lieu.
Contenu sponsorisé

Re: quand il est temps de confesser au tres haut

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum