Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Thomas d'Azayes
Chapelain
Nombre de messages : 305
Age : 35
Localisation : Reims, Rome ou Paris
Date d'inscription : 31/10/2008

Arrivée de la fille de la Baronne, et de son précepteur

le Lun 3 Nov - 21:25
Le grand jour était arrivé. Après de longs moi d'études auprès du curé de Marmande, la jeune Onaël d'Appérault allait enfin retrouver sa mère, et la terre où elle était né. Elle était en l'occasion accompagné par celui qui fut son précepteur, et était devenu depuis, l'évêque de Langres. Le Très-Haut avait bien fait les choses.
Après être passé rapidement par son diocèse afin d'y laissé le plus gros de ses affaires, et libérer son escorte, il avait fait route vers le domaine de Montmirail. Cela, qui plus est, permettrait à la jeune fille et à l'évêque de participer au baptême de celle qui était la soeur d'Onaël.

Le carrosse épiscopale filait donc à vive allure, dans la campagne champenoise, afin de répondre à l'excitation de la jeune fille qui grandissait à l'idée de retrouver sa mère et sa soeur. Bombadil, également, avait hâte d'arriver. Après des jours et des jours de voyage, il apprécierait de faire une halte reposante.

Enfin, le chateau de Montmirail était en vue, et le carrosse pénétra dans la cour. Là, l'évêque descendit en premier, rapidement suivi de la jeune demoiselle, que Bombadil aida en lui donnant la main. Onaël avait pour l'occasion revêtu une toilette soignée. Elle voulait montrer à sa mère ses progrès, et comme elle était une grande fille, maintenant. Là, ils attendirent quelques instants, que l'on vienne à leur rencontre.
avatar
Onaël
Nombre de messages : 109
Date d'inscription : 19/06/2007

Re: Arrivée de la fille de la Baronne, et de son précepteur

le Lun 3 Nov - 21:54
Ses yeux ne se détachaient plus depuis des jours du paysage.Elle ponctuait le voyage de quelques questions sur les charges du nouvel Evêque de Langres,afin de passer le temps,et surtout de ne pas trop penser à leur arrivée qui se faisait attendre.

Durant le long périple depuis la Guyenne,son regard s'était souvent regalé de retrouver des paysages vus des mois plus tôt,peu après l'hiver,alors qu'elle se rendait à Marmande avec sa mère.C'était ses derniers souvenirs la concernant.Seuls les courriers lui avait réchauffé le coeur durant ces longs mois.
Le Père Bombadil avait été bon envers elle,et lui avait enseigné ce que toute bonne fille se devait de connaitre sur la religion.
Cependant,sans même peut etre le savoir,le vieil homme avait comblé un trou dans son coeur.Celui d'un père,mais aussi d'un Grand père,absents tout deux,separé l'un par la grâce du Tres Haut,l'autre par des centaines de lieues.Il avait aussi fait naitre autre chose,qu'elle ne savait pas dicerner encore.

Lors de leur dernière etape la veille,peu après la capitale champenoise,l'impatience de la demoiselle avait atteint son comble.Si elle avait pu,elle aurait tanné le Père Thomas pour faire la route qui les separait de nuit.Mais la patience était une vertu,et ses longs mois d'apprentissage la lui avait inculquée,du moins quelque peu.
Elle avait grandi,mais aussi changée,mûrie.Mais la façon dont elle employait les deux,était tout autre.
Elle avait,pour l'occasion soigné sa Toilette,non sans avoir là encore causée du soucis à celle qui la veillait,de par ses changements de choix de tenues,ou de coiffures.La jeune servante avait failli plus d'une fois se décourager.

Vêtue d'une robe de velours bleue,les cheveux relevés et retenus par un ruban de soie doré,laissant ses boucles châtains retomber sur ses épaules.
La tête à présent,reposait sur l'épaule de l'Eveque,inconsciente de sa position,bercée par le chahut du carosse.
C'est quand il s'arreta que ses yeux s'ouvrirent enfin.Et elle dû batailler rudement,la jeune demoiselle d'Appérault,pour ne pas pousser l'Evêque au dehors et se ruer vers la grande bâtisse.
La garde avait été prévenue depuis un moment,et les portes étaient ouvertes,depuis une certaine missive,chaque jours à l'aube,pour n'étre refermées que tard dans la nuit,afin de ne pas rater l'arrivée.

Aidée par Bombadil,Onaël descendit d'un pas leste,prenant garde de ne pas mettre les pieds dans une flaque.Elle sourit largement à son Maitre,manifestant son contentement,mais aussi la pensée amusée de l'avoir vu au premier jour de sa nomination,prendre les habits d'Evêque.
Il avait beaucoup de prestance dedans.S'en rendait il compte?Autant sa modeste robe de Curé lui donnnait l'image d'un vieil homme sage,autant sa nouvelle fonction épiscopale lui donnait une image toute autre.
La demoiselle s'était bien gardée de le faire ressentir,tout comme elle gardait bien ancrée au fond d'elle,le trouble que cela lui causait.
Longtemps elle avait appréhendé son retour,qui causerait leur separation,mais sa nomination à Langres l'avait rassénerée depuis.

Ses grands yeux se posèrent sur le Castel,et ses hautes tours,redécouvrant avec une joie non feinte un lieu qu'elle connaissait,et n'attendant plus que de pouvoir y distinguer,ce visage qu'elle avait souvent vu dans ses songes les plus secrets,et cette voix qui l'avait tout aussi souvent bercée durant ces longues nuits solitaires sous la chaleur guyennoise.

_________________
avatar
scomino
Nombre de messages : 59
Age : 59
Localisation : Conflans les Sens, [hrp]Angers (49)
Date d'inscription : 21/08/2008

Re: Arrivée de la fille de la Baronne, et de son précepteur

le Mar 4 Nov - 8:47
Scomino ayant entendu le bruit d'un carosse dans la cour descendit voir entre deux préparatifs du baptême qui pouvait bien déjà se présenter.

Il reconnut immédiatement l'homme d'église rencontré en Normandie et pensa que la belle jeune dame à ses cotés devait être la fille de la Baronne. Il se dirigea donc vers eux tout en faisant un signe aux palfreniers pour qu'ils s'occupent de l'attelage, ainsi qu'a deux valets en attente pour prendre les bagages et les mener dans les appartements déjà en cours de préparation pour les invités.



Scomino baisa l'anneau de l'évêque et salua bien bas la noble jeune dame.

Votre éminence a elle fait bon voyage? Je me présente une nouvelle fois à vous, je suis Scomino, Hérault de ce domaine et à votre service.
Vous êtes si je ne me trompe Onaël la fille de la Baronne Siva
dit Scomino en s'adressant avec respect à la jeune femme. Je vous souhaites la bienvenue en votre demeure. Vos appartements seront très vite à votre disposition ainsi que ceux de son éminence. Je vais faire prévenir de ce pas la Baronne de votre arrivée. En attendant je vous propose de passer dans la salle à manger pour vous reposer un peu. je vais vous faire servir des rafraichissements et une légère collation, si vous le désirez.

Voulez vous bien me suivre, s'il vous plait.

Scomino montra le chemin aux deux invités et dit en passant au garde d'aller faire prévenir la Baronne de l'arrivée de sa fille et de l'évêque de Langres puis de prévenir le Prévost au plus vite.


Dernière édition par scomino le Mar 4 Nov - 19:20, édité 2 fois
avatar
Thomas d'Azayes
Chapelain
Nombre de messages : 305
Age : 35
Localisation : Reims, Rome ou Paris
Date d'inscription : 31/10/2008

Re: Arrivée de la fille de la Baronne, et de son précepteur

le Mar 4 Nov - 12:23
Dès la descente du carosse, quelqu'un vint à leur rencontre. Il ne semblait pas qu'il fut un garde, et son visage rappelait vaguement quelque chose à l'évêque. Il l'avait déjà certainement croisé, le tout était à présent de se souvenir où...
En tant qu'ancien curé de Marmande, il avait vu nombre de fidèles se présenter à lui. Il avait également arpenté les rues de Rome où beaucoup de monde se côtoyait. Et de toute façon, Bombadil n'avait pas la mémoire des noms et des visages. Tout ce qu'il savait c'est que ce visage lui rappelait quelque chose.

Le jeune baisa l'anneau de l'évêque, et celui-ci répondit d'un signe de tête, cherchant toujours à se rappeler le nom de la personne qu'il avait en face de lui.

Heureusement les présentations ne tardèrent pas, et le visage de Bombadil s'éclaira quand il se souvint des circonstances précises de leur précédente rencontre. Il était bien loin du compte. Ils s'étaient rencontrés par hasard, au couvent Lescurien de Rouen, lors d'un baptême. A ce moment, celui qui n'était que curé de Marmande avait été supris de rencontrer le hérault de la mère d'Onaël. Ce fut là une coïncidence extraordinaire, mais fort bienvenue. L'évêque avait encore en tête le buffet préparé par Scomino, et n'avait pas manqué d'en vanter les mérites à la baronne de Montmirail dans l'un des courriers qu'ils échangeaient régulièrement.

Durant cette rencontre, le hérault avait paru hésitant sur quelques points concernant la famille de Jezabel d'Appérault, mais ce devait être dû, peut-être à une certaine appréhension au sujet de l'organisation du buffet. Ce devait être cette même appréhension, maintenant, qui devait lui venir de la préparation du baptême d'Océade, qui le fit nommer un évêque, comme s'il s'agissait d'un Cardinal, en l'appelant "Eminence". Il n'y avait certes pas là de quoi s'offusquer, il valait mieux que cela se fit en ce sens...


Adishatz, Mon Fils...je suis ravi de vous revoir.

Juste arrivé de Guyenne depuis quelques jours, l'évêque n'avait pas encore perdu les usages locaux, et saluait en langue du Sud Ouest, parfois...

Le voyage s'est bien passé, bien que trop long à mon goût. Mais nous fumes bien escortés. Un peu de repos, ma foi, ne sera pas de refus, et la collation sera acceptée avec plaisir. Nous souhaiterions cependant voir la Baronne Jézabel d'Appérault au plus vite. J'ai avec moi, sa fille, qui est, tout comme moi, impatiente de la retrouver. N'est-ce pas ?

En prononçant ces derniers mots, Bombadil s'était tourné vers la jeune fille, et lui faisait un grand sourire.
avatar
Onaël
Nombre de messages : 109
Date d'inscription : 19/06/2007

Re: Arrivée de la fille de la Baronne, et de son précepteur

le Mar 4 Nov - 15:05
Ils n'eurent pas à attendre longtemps,la porte du castel s'ouvrit bientôt pour en laisser sortir un homme.Onaël regarda la silhouette masculine se diriger vers eux.Sa mère lui avait bien écrit que quelques changements auraient lieux dans leurs vie futures,notamment que le service sur les terres étaient de meilleures qualités,et plus complet.
Elle écouta l'inconnu se présenter à son Maitre,et les accueillir.Quand il se tourna vers elle et qu'il s'inclina,la jeune fille,souhaitant faire bonne impression,plongea dans une révérence des plus gracieuses.

Pas un mot ne passait ses lèvres,mais son esprit,fidèle à lui même tournait à vive allure.S'il était au service de sa mère,il était fatalement à son service aussi,comme d'ailleurs tous ces valets et palefreniers qui venaient prendre leurs affaires en charge.Cette idée lui plaisait beaucoup,et ses yeux se mirent à regarder un court instant dans le vague,s'imaginant déjà quelques frasques à infliger à tout ce petit monde.
C'est Alice qui allait être heureuse de se voir soulager de la sorte.D'ailleurs la nourrice avait déjà retrouvé ses repères,et s'était évanoui avec les valets pour gagner les appartements,et aider à les préparer.

Le mouvement du Héraut qui se mettait en marche,suivit de près par l'Evêque la sorti de ses rêveries.A son tour,elle les suivit vers la salle de réception,enthousiaste à l'idée de glisser quelque chose à manger dans son petit estomac.
En chemin,elle ne pût s'empêcher de poser la question qui lui taraudait la tête.Tirant très discrètement sur la manche de son précepteur,comme elle savait si bien le faire,elle lui sourit,de ce ricus qu'elle avait lorsqu'elle s'apprêtait à lâcher une salve de questions.


Dîtes Pèr...hum..Monseigneur Thomas Non décidément elle ne se ferait jamais à cette nouvelle apellation,elle qui avait pris lle pli de l'appeler "Père Thomas" se permettant une familiarité acquises au fil des mois de cours et de confessions,voire de confidencesN'est il pas d'usage de vous appeler "Monseigneur"?Je pensais que "l'Eminence" était reservé aux Cardinaux,tout comme le pieux baiser? Tout en terminant sa question,son regard se posa dans le dos du Héraut,et les mots qui suivirent lui échappèrent presque Pensez vous que ma mère serait devenu plus tolérante,elle qui m'a confié à vous pour que j'excelle dans un domaine où tant échouent?

_________________
avatar
Thomas d'Azayes
Chapelain
Nombre de messages : 305
Age : 35
Localisation : Reims, Rome ou Paris
Date d'inscription : 31/10/2008

Re: Arrivée de la fille de la Baronne, et de son précepteur

le Mar 4 Nov - 16:20
Aussitôt, l'évêque emboita le pas du Hérault, bientôt rejoint par la jeune Onaël. Une fois n'était pas coutume, c'était pour lui poser une question... Combien de temps avait-elle tenu sans en poser ? A peine une heure, grand maximum... Mais l'évêque s'était habitué à ce qui était devenu au fil du temps, un jeu. La jeune fille, curieuse et maline posait toute les questions qui lui passait par l'esprit, et l'homme d'église tâchait d'y répondre du mieux qu'il put. La formation de la jeune fille s'était d'ailleurs beaucoup basé sur cela. En partant d'une question anodine, Bombadil arrivait parfois à dériver sur un élément touchant à la religion, pour en expliquer les tenants et les aboutissants à la jeune demoiselle.

Mais pour le moment, il lui fallait répondre à celle qu'elle se posait en ce moment. Ralentissant le pas sans y penser, afin de mettre un peu de distance avec le hérault afin qu'il ne puisse entendre, il répondit, sur le même ton de la confidence :


Vous avez raison, jeune demoiselle, le titre "Eminence" est réservé aux cardinaux de la Sainte Eglise Aristotélicienne. Son salut, par contre est tout à fait applicable à toute personne étant évêque...

Bombadil sourit. Cette réponse parfaisait encore l'éducation de fille de la baronne. Car, même si Bombadil la ramenait à sa mère, une si courte période d'étude ne pouvait bien évidemment pas suffire à connaître toutes les subtilités de l'Aristotélicisme. Il était certaines choses qui ne pouvaient s'apprendre dans les livres, et que seule la force de l'expérience permettait d'appréhender.

Je ne sais si votre mère sera plus tolérante. Mais ayez confiance en vous et en votre savoir pour ce qui est de votre personne. Je suis de toute façon à vos côtés. Pour ce qui du personnel, l'étiquette précise et convenable leur sera certainement enseigné...

A force de messe basse dans le dos du hérault, ils arrivèrent dans la salle de réception.
Contenu sponsorisé

Re: Arrivée de la fille de la Baronne, et de son précepteur

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum