Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Kaarolane
Héraut
Nombre de messages : 259
Date d'inscription : 14/10/2008

la visite de la chance

le Mar 17 Nov - 22:23
[Un matin de la mi Novembre]

Plus le temps passait, plus elle allait faire le marché tard.
Elle ne prenait pas du bon temps. Non!
Elle vomissait!
Chaque jour, elle priait de pouvoir aller au marché plus tôt que la veille, mais non!

Une fois la crise passée, elle était presque contente qu'Atalan ne soit pas là pour voir ca...
Je dis presque parce que ce devait être la seule raison qui la poussait à penser comme cela. Il lui manquait terriblement.
Elle avait pu lui toucher deux mots avant son départ sur son état... Il s'en été réjouit, mais elle, elle n'y arrivait pas.
D'une part, ils n'étaient pas mariés et voir ses enfants à lui naitre dans une sorte d'illégalité l'avait choquée.. Elle voulait que leurs enfants aient le plus de chances possible dans la vie.. déjà qu'il n'avait pas été conçut en temps voulu! Quoique voulu n'est pas le terme, car il n'était que désiré ce petit. Simplement... Ils n'étaient pas mariés...
Enfin de toutes façons ce mariage non fait était un peu la base de beaucoup des soucis du couple.
Et puis le souvenir de la perte de l'enfant qu'elle avait porté du temps de Cedric était somme toute assez cuisant.
Sans compter donc que cet état l'immobilisait une partie de la journée, et que vu les charges qu'elle avait, ce n'était vraiment pas le moment... Encore une fois.^^
Enfin rien pour se réjouir quoi.

Kaaro avait donc encore passé une bonne partie de sa matinée dans tous ses états, arriva midi, elle été vexée de n'avoir rien pu faire et été toujours patraque. C'en été trop! Elle regrettait que Bel soit si loin. Et puis fini par se dire qu'avec un peu de chance, elle venait à la baronnie quand elle avait le temps. Elle décida donc de tenter cette même chance et se mis en route pour Villemor sans tarder.
avatar
belphegore
Medicastre de la Maison
Nombre de messages : 290
Localisation : Conflans les Sens
Date d'inscription : 02/10/2007

Re: la visite de la chance

le Ven 20 Nov - 22:04
Après sa visite à Siva, elle était restée quelques heures dans ses appartements, retardant le moment où il lui faudrait reprendre le chemin, retourner sur Reims, retrouver ses soldats à l'humeur maussade et bagareuse, son grabat et sa tente humide, les tavernes désespérement vides et déprimantes.

Ici, elle se sentait chez elle, de la fenêtre elle pouvait admirer l'ordonnance carrée et rigoureuse de son jardin médical, les allées tirées au cordeau, la terre noire actuellement en hibernation, à part quelques carrés où des légumes d'hiver pointaient le bout de leur verdure frileuse.

En poussant un profond soupir, elle endossa sa longue cape de laine noire, mit son épaée au fourreau et s'appréta à sortir rejoindre Lutteur, que les palefrois avaient dû appréter...Le coeur quelque peu en joie, puisque elle allait rejoindre Cedmisc qui l'avait rejointe à Reims.

_________________
avatar
Kaarolane
Héraut
Nombre de messages : 259
Date d'inscription : 14/10/2008

Re: la visite de la chance

le Ven 20 Nov - 23:05
Le temps était maussade, elle était patraque. Et pourtant, ce besoin soudain de se rendre à Villemor lui donnait plein d'espoir. Bel serait la première personne avec qui elle pourrait parler de sa santé... en dehors d'Atalan... Atalan qui avait préféré aller parcourir la Champagne en dépit de sa joie... Donc l'espoir que Belphegore soit là était grand! Si elle ne la voyait pas se serait une petite catastrophe personnelle, et il était hors de question de questionner un autre médicaste.. Elle n'aimait déjà pas devoir étaler ses petits problèmes de santé... Et avait confiance en Bel pour l'avoir vu sauver plusieurs amis commun d'une mort certaine. Notre jeune maire n'en était pas là, certes! Bien heureuse était elle d'ailleurs, en dépit de ses vomissements, ses aigreurs, le manque de son tendre.. et le secret..
Oh, elle se fichait pas mal que Conflans ou la Champagne, ne sache pas.. C'était la baronne, elle n'arrivait pas à lui en parler... Pourtant on ne pouvait pas dire qu'elle avait du mal à parler à la dame... Mais avouer une faute n'était pas chose aisée.. Et cette faute là, encore moins devant.. Elle! .. Se serait plus facile quand elle aurait vu Bel, se disait elle...

Enfin, les remparts de la mesnie apparurent dans le brouillard avant de montrer toute leur grandeur. Kaaro passa les gardes sans difficulté, laissant sa monture à un jeune palefrenier, elle remis ses cheveux décoiffés par le vent de la vitesse en place.
Sans tarder elle se dirigea vers l'entrée de la bâtisse principale où se tenait l'Office de la médicaste. Le temps de traverser la cours et elle apperçue sortant par la porte principale, une jeune femme, épée à la ceinture vu la forme de sa longue cape. Et il n'y avait qu'une seule femme qui portait une épée en la baronnie...!
Elle partait! Aaaah! Vite!
Elle pressa le pas vers son amie.


Bel...! C'est bien toi?! Quelle joie de te voir!!
avatar
belphegore
Medicastre de la Maison
Nombre de messages : 290
Localisation : Conflans les Sens
Date d'inscription : 02/10/2007

Re: la visite de la chance

le Dim 22 Nov - 10:03
Enfilant ses gants de cuir tannés par les longues chevauchées et la tenue de son épée,Belphegore reculait le moment de partir de Villemor.

Pourtant, il le fallait.Sortant par la porte principale, elle s'arrêta un instant sur le seuil, laissant son regard vagabonder sur la cour, quand une silhouette d'une jeune femme attira son attention: Kaaro!! Un sourire de contentement se dessina sur ses lèvres, et elle descendit les marches rapidement pour aller à sa rencontre:


"Ma chère Kaaro!! Que je suis heureuse de te revoir, après ces longs mois de séparation!!"

Elle la serra dans ses bras, trop heureuse de voir enfin une habitante de la GM après tous ces mois de mission loin de Conflans.

Se séparant d'elle et la tenant par les épaules, à bout de bras:


"Mais tu m'as l'air d'avoir une petite mine, dis-moi..."

_________________
avatar
Kaarolane
Héraut
Nombre de messages : 259
Date d'inscription : 14/10/2008

Re: la visite de la chance

le Dim 22 Nov - 21:31
Oui! C'était elle! Les voilà qui marchaient l'une vers l'autre. Plus le visage de la medicaste se détachait du reste du paysage, plus le maire était content. La chance était toute pour elle. Quoi que vu la mine réjouit de Belphegore, depuis longtemps éloignée de chez elle, elle devait se trouver chanceuse de voir un senonais.

Les deux jeunes femmes s'étrègnir. Oh oui! Elle manquait à Kaaro! Ced aussi, son pilier de bar favori.. La vie était bien plus morose sans eux. Elle allait lui répondre mais la médicaste ne tarda pas à remarquer que quelque chose n'allait pas...

"Mais tu m'as l'air d'avoir une petite mine, dis-moi..."

Elle lui aurait encore bien caché un peu de temps pour laisser leur retrouvailles se faire... Mais il étaient aussi vrai que l'occupation ne manquait ni à l'une, ni à l'autre. De ce fait leur temps se faisait plus rare. Elle lui sourit.


Je vois qu'on ne peu rien te cacher! En fait j'espérai très fort pourvoir te voir... J'ai effectivement quelques petits problèmes de santé...


Elle regarda rapidement autour d'elle, prenant conscience que tout le monde pouvait entendre ce qu'elles se disaient par résonance.

Je vois que tu es sur le départ là, mais pourrions nous prendre quelques instants pour que je t'en parle? J'ai surtout besoin d'être rassurée en fait...
avatar
belphegore
Medicastre de la Maison
Nombre de messages : 290
Localisation : Conflans les Sens
Date d'inscription : 02/10/2007

Re: la visite de la chance

le Lun 23 Nov - 16:16
Comme à l'accoutumée, avec son franc-parler et ses déductions rapides, trop rapides, elle venait de rebuter Kaaro, dont le visage s'était rembruni, après le large sourire qu'elle avait eu à son accolade.

Je vois qu'on ne peu rien te cacher! En fait j'espérai très fort pourvoir te voir... J'ai effectivement quelques petits problèmes de santé...

La médicastre la prit par les épaules, et elle allait lui deander ce qu'il lui arrivait, quand Kaaro rajouta:

Je vois que tu es sur le départ là, mais pourrions nous prendre quelques instants pour que je t'en parle?

"Mais bien sûr, que nous allons prendre quelques instants!! Il ferait beau voir que je ne puisse accorder un moment à mon Maire préférée!!"

J'ai surtout besoin d'être rassurée en fait...

Belphegore se mit face à elle, la regardant bien droit dans les yeux, les sourcils froncés, soudain inquiète:

"Que se passe-t-il? Veux-tu que nous allions dans mes appartements ? Nous y serons plus tranquilles pour deviser!!"

_________________
avatar
Kaarolane
Héraut
Nombre de messages : 259
Date d'inscription : 14/10/2008

Re: la visite de la chance

le Lun 23 Nov - 19:56
Dès que les mots d'appel à l'aide de Kaaro eux été prononcé, la médicaste fut dans son environnement. La nouvelle patiente essaya de se détendre un peu, se laissant entrainer.

"Mais bien sûr, que nous allons prendre quelques instants!! Il ferait beau voir que je ne puisse accorder un moment à mon Maire préférée!!"

Elle eut un petit rire en entendant Bel mentionner son rôle au sein de leur village. Elle était loin de son poste, ou même de Conflans, avoir trouvé Bel présente lui avait tout sortit de la tête. De plus, naïvement, elle n'avait même pas songé une seule seconde que la Générale soit au courant de son élection...
Préférée en plus! Son rire s'accentua ce qui l'a détendit d'un petit coup.

"Que se passe-t-il? Veux-tu que nous allions dans mes appartements ? Nous y serons plus tranquilles pour deviser!!"

Sa proposition ne se refusait quand on savait de quels doutes allait lui entretenir. Kaaro sourit à son amie.


J'aimerai oui, que nous puissions nous retrouver quelques instants toutes les deux. Je t'expliquerai tout ça une fois là bas si ca ne te dérange pas, ce n'est pas grave au point de ne pas prendre le temps d'en parler.


Elle était maintenant toute disposée à larguer son lourd fardeaux, pressée même peut être. Elle se rappela que Bel saurait surement lui donner des réponses et la rassurer. Elle posa sa main sur son ventre, en pinçant la bouche, afin de lui signifier qu'elle voulait éviter d'en parler au milieu de cour. Ainsi, un sourire déjà plus serein sur le visage, ne voulant pas la précéder, le maire attendit que la médicaste la mène dans ses appartements.
avatar
belphegore
Medicastre de la Maison
Nombre de messages : 290
Localisation : Conflans les Sens
Date d'inscription : 02/10/2007

Re: la visite de la chance

le Mar 24 Nov - 22:52
Belphegore mit son coude sous celui de Kaaro, l'entainant dans ses appartements.

Elle pria un valet de rallumer les braises encore chaudes de la cheminées, et d'apporter un pichet de vin.

Puis, d'un seul mouvement, elle déposa gantelets, épée et cape de laine sur une table:


"Et bien,raconte-moi tout!!"

_________________
avatar
Kaarolane
Héraut
Nombre de messages : 259
Date d'inscription : 14/10/2008

Re: la visite de la chance

le Lun 30 Nov - 16:26
Kaaro suivit son amie dans ses appartements où elles pourraient s’entretenir en privé. Elle referma la porte derrière elle. La chaleur environnante laisser croire que le feu qu’elle avait demandé d’attiser n’était plus entretenu que depuis peu de temps. En regardant la pièce dans laquelle elle se trouvait, comme lors d’une visite, elle se rappela comme si c’était arrivé la veille lorqu’ils avaient amené ici un Tristan transpercé d’un peu partout. D’un sourire elle se souvint de la mise en scène qu’il avait pu leur faire plus tard parce qu’elles l’avaient vu nu. Elle sortit du fin fond de ses souvenirs lorsque Bel posa ses gantelets sur la table et que les plaques du gant s’entrechoquèrent.

Elle entrepris alors de lui expliquer ce qu’il lui arrivait.


Avant qu’Atalan ne parte déjà, j’avais des aigreurs d’estomac, de la fièvre même, mais pas une fièvre qui dure, non, elle était présente le matin surtout. Enfin là ca c’est calmé tout seul.
Maintenant, je vomi, cela fait un peu plus d’une semaine que je passe mes matinées à ne pouvoir sortir faire le marché… Et à chaque fois il me faut bien une ou deux heures pour me remettre
.

Kaaro réfléchie un instant, ne voulant rien oublier. Il n’était pas question de compter avoir de la chance tous les jours.


Mes seins, ils me font affreusement souffrir. Durs comme du roc, et bientôt doublés de volume si ca continue…
Enfin tout me montre que…
elle regarda son amie la bouche bée avant de reprendre.. Mais on est pas marié… que vais-je dire à notre maitresse de maison ? c’était une question parmi tant d’autres…
Et puis, comment vais-je pouvoir gérer la mairie si je suis malade la moitié de la journée ?
Enfin penses tu toi aussi que…. ?

Kaaro soupira et posa la main sur ventre en le questionnant du regard autant que la médicaste.


[excuses moi j'ai pas trop eux le temps c'est derniers jours.]
avatar
belphegore
Medicastre de la Maison
Nombre de messages : 290
Localisation : Conflans les Sens
Date d'inscription : 02/10/2007

Re: la visite de la chance

le Lun 30 Nov - 21:47
Assise sur un coin de table, bras croisés et une jambe batant l'air, Belphegore écourait attentivement Kaaro: et au fur et à mesure que la jeune femme détaillait ses symptômes, un large sourire fendait le visage de la médicastre.

"Ma chère Kaaro...Oui, tu as bien deviné...Tu es grosse!!Tes malaises du matin, tes douleurs physiques, il n'y a pas de doute, tu portes un enfançon dans ton sein..."

Elle la regarda avec un léger tremblement sur les lèvres...Un enfantelet...Celui qu'elle avait fait passé...Celui dont elle rêvait et qui ne venait pas...


"Pour tes charges de Mairie, ne t'inquiètes pas, tu devrais rapidement retrouver tes forces, et pourvoir les assumer entièrement..."

Belphegore ne parla pas des grossesses qui obligeaient parfois les femmes à rester aliter pour ne pas perdre leur enfant, mais ce genre de choses n'arrivaient qu'à la noblesse, généralement les femmes du peuple devaient travailler dur jusqu'au bout.

Le geste protecteur qu'eut Kaaro en se caressant le ventre l'attendrie:


"Pour Siva...Je ne sais que te dire...Il est vrai qu'elle assez rigide quand aux lois aristotéliciennes, mettre la charrue entre les boeufs n'est pas dans ses habitudes..."

La médicastre sourit...Quelques temps auparavant, elle avait elle-même rassurée Siva sur son état de grossesse, et elle n'avait pas dû perdre beaucoup de temps après son propre mariage!!

"Mais tu la connais, elle va sûrement te faire les gros yeux, t'admonester, te faire la morale, mais que peut l'Amour, le vrai, quand il touche deux personnes, je suis sûre qu'Aristote lui-même ne peut rien trouver à y redire!!"

Elle pensa qu'elle-même et Ced prenaient parfois des risques...Malgrè son savoir sur les herbes et les simples...

_________________
avatar
Kaarolane
Héraut
Nombre de messages : 259
Date d'inscription : 14/10/2008

Re: la visite de la chance

le Jeu 3 Déc - 12:22
Alors donc c’était bien ca… ! Elle regarda son ventre puis la médicaste au large sourire, puis encore son ventre, d’un air quelque peu ahuri.

Mes douleurs vont passer… Ca c’est une bonne nouvelle alors ! Je suis contente de savoir ca, parce que ce n'est vraiment pas pratique!

Puis réalisant tout le poids de ce qui lui arrivait, elle remercia Bel en la prenant dans ses bras. Rien n’était gagné mais elle portait l’enfant d’Atalan et c’était un bonheur qu’elle ne pouvait pas ne pas apprécier. Il lui faudrait être patiente et raisonnable très surement pour que cet enfant se porte au mieux.

Les paroles de la jeune femme la touchèrent d’autant plus. Elle savait bien que les représentants du Très Haut ne seraient pas aussi clément qu’elle, mais ce n’était pas grave. Elle allait mettre au monde un petit Atalan, peu importe le prix à payer tant qu’ils étaient mariés avant la naissance. Elle ne serait dès lors, plus seulement, Kaarolane, compagne d’Atalan. Elle passait au rang au dessus. Elle aurait préférer que l’enfant arrive après le mariage, c’était clair. Si ils n’avaient pas le temps, pas les moyens de faire le mariage en tout cas ils l’avaient trouver pour concevoir ce bébé…


Donc pour l'instant je n'ai pas d'inquiétude à avoir? Enfin concernant l'enfant en lui même...

Elle réalisa alors que la médicaste avait délaissé son joli sourire pour un regard un plus vague... qui laissait entendre que tout n'allait pas comme elle l'aurait souhaité.. Kaaro hésita entre lui poser maintes questions sur ce qu'elle allait vivre les prochains mois, chose qu'elle découvrirait par elle même de quelque manière qu'il soit.
avatar
belphegore
Medicastre de la Maison
Nombre de messages : 290
Localisation : Conflans les Sens
Date d'inscription : 02/10/2007

Re: la visite de la chance

le Dim 6 Déc - 19:17
Belphegore s'était détournée vers l'âtre, faisant semblant d'être intéressée par le feu qui ronflait de nouveau.

Elle tendit ses mains aux flammes, le regard perdu, et sursauta presque quand Kaaro lui parla.

Elle se retourna vers elle, se donnant une nouvelle contenance:


"Oui, oui, ne t'inquiète pas, ces petites gênes vont très vite disparaitre, et tu pourras reprendre ton travail plus sereinement....Mais penses à te reposer quand même!!

Et pour l'enfant, tu n'as pas à te poser trop de questions, laisse faire Mère Nature!!

Atalan est au courant?"

_________________
avatar
Kaarolane
Héraut
Nombre de messages : 259
Date d'inscription : 14/10/2008

Re: la visite de la chance

le Dim 6 Déc - 23:50
Kaaro vit Bel se détourner vers l'âtre... Et si il y avait bien quelque chose qui attirait l'oeil des gens pensif c'était un feu...
Parler de ses soucis certes, mais elles étaient, lui semblait il, avant tout amies, et il était hors de question que les échanges médicaste/patiente se poursuivent alors que Bel était triste devant elle. Son sursaut en dit encore plus long pourtant elle fut quand même rassurée d'entendre que les petits désagréments allaient cesser. Répondant à la question de la médicaste, elle n'oublia pas ce qu'elle avait en tête.


Oui Atalan est au courant, c'est le premier à qui j'ai confié mes doutes. Il a été tout de suite très content contrairement à moi...


Le principal de ses soucis à elle avaient étés écartés et son amie l'inquiétait. Elle s'approcha d'elle en posa une main amicale sur son épaule.

Tu es sure que tout va bien pour toi? Est ce le fait d'être toujours en mission qui te fatigue à ce point?

Elle était toute prête à écouter et lui sourit pour l'inviter à se décharger si elle en avait besoin. Lui dire qu'elle n'avait pas à s'inquiéter pour son enfant était ce qu'elle avait surtout besoin d'entendre et la jeune femme face à elle présentait tous les symptômes de quelqu'un qui en a gros sur le coeur. Le minimum qu'elle pouvait faire, c'était de l'écouter à son tour. De toutes manières son enfant ne viendrait pas au monde dans les minutes qui suivraient, elles pouvaient donc prendre le temps de parler d'autre sujet.
avatar
belphegore
Medicastre de la Maison
Nombre de messages : 290
Localisation : Conflans les Sens
Date d'inscription : 02/10/2007

Re: la visite de la chance

le Mar 8 Déc - 22:51
Kaarolane a écrit:
Tu es sure que tout va bien pour toi? Est ce le fait d'être toujours en mission qui te fatigue à ce point?

C'était comme si un barrage venait de céder dans son coeur...Sa poitrine éclata en mille morceaux, des larmes inondèrent ses yeux, ses joues.

Elle s'effondra sur une escabelle, les épaules affaissées et tremblantes, secouées de longs sanglots:


"Si tu savais...Si tu savais...."

Elle ne pouvait continuer, son geste la dégoûtait, elle ne pouvait plus se supporter depuis ce jour fatidique:

"Je n'en ai parlé à personne...Enfin, si, à Ced, et depuis ce jour-là, quelque chose s'est brisé entre nous.."

Elle inspira un grand coup, se redressa, déjà maître de ses sentiments, comme froide à toute compassion, ce qui l'avait fait vivre et survivre depuis ce funeste matin:

"Et je ne sais pas si j'ai le droit de te faire porter ce fardeau, à toi..."

_________________
avatar
Kaarolane
Héraut
Nombre de messages : 259
Date d'inscription : 14/10/2008

Re: la visite de la chance

le Lun 18 Jan - 15:46
Bel s’effondra…
Un peu surprise, mais surtout peinée Kaaro pris, à son tour, un tabouret de façon à s’asseoir près d’elle. La médicaste venait de lui enlever un très gros poids en lui faisant comprendre lequel était sur son ventre, mais elle n’était alors pas la seule dans cette pièce à en avoir gros sur le cœur…

"Je n'en ai parlé à personne...Enfin, si, à Ced, et depuis ce jour-là, quelque chose s'est brisé entre nous.."

Kaaro n’osait pour l’instant rien dire. Laissant son amie se décharger de ce qui lui venait à l’esprit. Rien de tel pour se soulager dans un premier temps.

Bel était partit depuis maintenant longtemps, Ced l’ayant rejoint. Elle ne savait pas du tout où ils en étaient et n’avait aucune idée de l’évolution de leur couple. Aux dernières nouvelles il attendait son baptême avec impatience afin de pouvoir préparer leur mariage. Aussi la curiosité du héraut se déclancha et le « quelque chose c’est brisé entre nous.. » lui résonna dans les oreilles en lui pressant le cœur comme un linge mouillé qu’on aurait voulu essorer.

Elle voulu répondre mais alors que son amie était si triste, elle se redressa et son visage ne laissa plus rien paraître. Elle se fit si dure et sans expression que sa dernière phrase fit difficilement déglutir la future maman. La médicaste n’avait donc pas confiance en elle. Ou peut être le poids était il trop lourd pour penser à le partager... Ou encore elle devait bien avoir d’autres personnes sur qui se décharger…
Kaaro pinça les lèvres en réfléchissant très rapidement.


Bel, je ne peux te forcer à rien du tout mais regarde ton état. Quoiqu’il se soit passé, ça te ronge, et te voir comme ca ne me plait guère... Saches que je suis là si cela peu te soulager.

Lui faisant face, elle lui prit les mains en la regardant, cherchant sur le visage de son amie quelque expression qui pourrait lui faire comprendre et l’aider au mieux. Qu’était il cassé entre eux ? Elle haïssait le fait de ne pas les avoir près d’elle car elle ne pourrait pas saouler de bière Ced pour avoir sa version mine de rien. Le quelque chose avait l’air d’être cassé de son côté à lui pendant qu’elle, elle avait l’air de regretter ce qu’elle avait fait.. ou pas fait d’ailleurs…

Un fardeau est plus facile à porter à deux. Aussi je suis extérieur à cette histoire, je suppose, contrairement à Ced. Peut être cela t’aiderait il.

Elle se releva, allant vers un pichet posé non loin d’elles…

De plus, tu viens de m’ôter un gros fardeau en m’affirmant que j’attends un enfant et non je ne sais quelle maladie qui serait bien plus mal tombée alors je te donne largement le droit de partager ton fardeau avec moi…

… Et ramena une corne pleine d’eau fraîche qu’elle posa prêt de Bel qui aurait bientôt besoin de s’hydrater tant ses larmes avaient étés grosses. Kaaro se rassit, prête à entendre mais ne voulant pas bousculer la médicaste pour autant.
avatar
belphegore
Medicastre de la Maison
Nombre de messages : 290
Localisation : Conflans les Sens
Date d'inscription : 02/10/2007

Re: la visite de la chance

le Lun 18 Jan - 19:39
Belphegore regarda leurs mains se joindrent, signe indiscutable de confiance. Elle plongea ses yeux dans les siens, essayant de sonder son âme et sa force:

"Je ne sais pas si je peux t'en parler, toi future mère, ce n'est pas que je ne veux pas, c'est que cela pourrait avoir une influence néfaste sur ton enfançon...Et je ne voudrais pas...Je ne voudrais pas être responsable d'un problème....Mais...."

De nouveau un barrage explosa, son coeur redevint lourd, les larmes ruisselèrent sur ses joues pâlies:

"Tu sais, moi aussi j'ai été grosse...Mais j'étais en pleine mission, le château était en grand danger, je ne pouvais m'absenter...Et..."

Elle se cherchait d'autres excuses, d'autres motifs qui auraient pû la disculper:

"Et nous n'étions pas marié, Ced à peine baptisé, nous n'en n'avions pas parlé, et...Et je voulais tellement cet enfant, mais je ne pouvais le garder...Alors..Alors, je l'ai fait passer..Avec des herbes...Aristote m'a bien punie, j'ai été malade à en crever, Ced a tout deviné, et depuis, il ne me parle plus d'avenir..."

Elle avait parlé d'une traite, ayant peur de s'arreter et de ne pas pouvoir repartir.

_________________
avatar
Kaarolane
Héraut
Nombre de messages : 259
Date d'inscription : 14/10/2008

Re: la visite de la chance

le Ven 22 Jan - 21:01
Après un imperseptible relâchement de son amie, Kaaro sentit le regard de Belephegore la scruter. Ses yeux ne lâchaient plus les siens, aussi elle décida de la laisser faire.

A la première réplique de Bel, Kaaro ne répondit pas. Elle ne pouvait juger ce qu’elle ne connaissait pas, mais était bien curieuse de savoir ce qui pourrait porter préjudice à « son ventre » plus que ce que le père avait lui-même fait…

"Tu sais, moi aussi j'ai été grosse...Mais j'étais en pleine mission, le château était en grand danger, je ne pouvais m'absenter...Et..."

Et alors, elle la laissa une fois de plus parler. Sa première phrase lui avait suffit pour imaginer le reste, pourtant elle écouta, restant prêt de son amie, la soutenant du mieux qu’elle le pouvait par ses gestes et ses regards… Elle aussi avait perdu un enfant…

Mais lorsque Bel sortit sa dernière petite tirade en un souffle salvateur, Kaaro elle, reçut un énorme coup dans le cœur, laissant échapper un « oh » mélangé de surprise et de peine. Dans l’instant d’après elle pris la médicaste dans ses bras.

Oh comme cela a du être dure… Et comme ce doit être lourd à porter pour une si gentille fille que toi. Je ne sais vraiment quoi te dire sans que tu ressentes combien j’ai de la peine pour ce que tu as vécu. Mais il ne faut pas te laisser abattre. Ced t’aime bien au delà de cet enfant que tu n’auras pas.
Aussi, si le Très Haut t’a déjà puni, il faut maintenant que tu avances. Il vous donne la chance de pouvoir faire les choses en bonnes et dues formes!


Kaaro laissait entrevoir un sourire afin de lui redonner du courage.

Tu devrais prendre le temps de discuter avec Ced. Je sais combien pour nous tous notre vie professionnelle est importante, mais je crois que parfois, il faut savoir prendre un peu de recul. La Champagne tournera sans nous. Même un cours moment, mais il faut que tu prennes le temps de parler avec lui. Ne pas savoir est la pire chose qui puisse arriver. Je te proposerais bien de faire du repérage, mais ca va être difficile d’être discrète dans un courrier… Quoique je suis sure qu’il ne serait pas surpris.

Kaaro élargit son sourire en pensant à tout ce qu’elle avait pu faire subir au vieux papi conflandais avec ses questions et ses histoires. Puis repris son sérieux.

Ce que tu as fait Bel, a surement évité une vie bien compliquée à ce petit… Une fois rentré à Conflans, vous pourrez prendre le temps préparer votre mariage, la suite se fera d’elle-même, tu verras. Nous pourrons alors mettre au monde tous nos petits comme il se doit et leur donner la vie qu’ils méritent. Celle pour laquelle nous nous battons déjà.

Enfin, elle lui pris les mains en la regardant avec sincérité.

Tu feras une maman formidable et Ced le papa le plus bourru qu’il soit.


Et elle laissa un petit « pfff » ponctué d’un large sourire s’échapper afin de se retenir de rire alors que quelques grosses larmes avaient fait surfaces tant elle pouvait imaginer combien il devait être difficile d’avoir tuer son foetus sans pouvoir, sur le moment, laisser la nature faire son devoir.
Contenu sponsorisé

Re: la visite de la chance

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum