Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Ylalang
Nombre de messages : 90
Date d'inscription : 27/09/2007

Arrivée champeno-orléanaise

le Lun 8 Juin - 11:12
Décidément la vicomtesse d'Avize et la Baronne de Villemor n'arrêtaient pas de se rencontrer, au gré des mariages, fiançailles et autres célébrations printanières... Affalée sur l'une des banquettes du carrosse, la tête posée sur la cuisse de son époux, elle finissait de lire des parchemins de l'hérauderie quand enfin le carrosse aux couleurs d'Avize et de Boiscommun entra dans la Cour de la Baronnie de Villemor.

Elle avait bien entendu les rumeurs concernant le rapprochement entre Tristan et Siva, mais elle avait préféré ne pas s'en occuper, attendant plutôt l'annonce d'une heureuse célébration pour féliciter la Baronne.
Il était tout de même de bon aloi que Siva puisse désormais faire des épousailles par amour et non arrangées par son géniteur. Nul doute que le bonheur serait au rendez-vous pour cette union.

Le carrosse finit par s'arrêter, et le valet vint aider à la descente. Un des domestiques aux armes d'Avize annonça :


Annoncez la venue du Vicomte et de la Vicomtesse d'Avize.

L'annonce fit très étrange à la jeune femme, elle n'avait pas encore bien percuté qu'il y avait un nouveau vicomte d'Avize...
avatar
Rhân
Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 30/09/2007

Re: Arrivée champeno-orléanaise

le Lun 8 Juin - 11:42
Après avoir profité quelques jours de repos à Boiscommun après leurs noces, le vicomte et la vicomtesse s'était rendu jusqu'à Villamor pour le mariage prochain de la baronne de Montmirail qui les avait mariés peu de temps auparavant. C'était un peu le principe de l'arroseur arrosé cette marieuse à marier peu après. Au vu de l'amitié qui unissait le couple des barons de Boiscommun à la baronne de Villamor, et de la satisfaction qu'ils avaient éprouvés à la voir célébrer d'une manière aussi parfaite leur propre mariage dans une cérémonie sans accroc majeur, ils ne pouvaient que répondre présent de bon cœur à l'invitation de la diaconesse.

Aussi étaient-ils ce jour là dans le carrosse qui les amenait vers la Champagne, la vicomtesse lisant la tête sur les genoux de vicomte qui de son côté partageait son temps entre regarder le paysage qui défilait et admirer son épouse dont il caressait machinalement de temps à autre le visage.

Enfin, ils y arrivèrent et le vicomte laissa à regret la tête de son épouse quitter ses jambes. Après être descendu du carrosse, dans une fantaisie de jeune marié, il l'enleva alors qu'elle descendait pour la porter tout contre lui, officiellement pour qu'elle ne salisse pas sa robe dans la saleté de la cour.
avatar
Ylalang
Nombre de messages : 90
Date d'inscription : 27/09/2007

Re: Arrivée champeno-orléanaise

le Lun 8 Juin - 12:08
Pas le temps d'admirer le Castel (que de toute façon elle connaissait déjà) qu'elle se sentit transportée dans les airs.
Une chute inattendue ? Pourtant ses jambes avaient semblé bien plantées dans le sol ?
Un carrosse venue par derrière et qui l'aurait renversé ? Elle l'aurait entendu...

Elle tenta donc de se raccrocher au premier appui venu, l'épaule de son époux. Avant de se rendre compte que c'était lui l'auteur de cette envolée imprévue.
Un froncement de sourcil, plus pour marquer sa surprise qu'autre chose.

Enfin, laisse-moi descendre !
avatar
Rhân
Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 30/09/2007

Re: Arrivée champeno-orléanaise

le Lun 8 Juin - 12:26
Elle s'accrochait à son épaule? Exactement ce qu'il avait souhaité. Il sourit et continua de la porter en la serrant un peu plus fort contre lui.

Allons donc... je ne voudrais pas que tu salisses ta robe dans la poussière de cette cour. Je veux que ma femme ait une tenue absolument irréprochable et digne d'elle et je fais tout pour qu'il en soit ainsi.

Et il faisait tout également pour ralentir la marche et ne surtout pas raccourcir le trajet jusqu'à un point où il aurait dû la redéposer à terre sur des dalles de pierre que la baronne de Villamor avait dû surement faire nettoyer longuement avant d'y recevoir ses invités.
avatar
Kaarolane
Héraut
Nombre de messages : 259
Date d'inscription : 14/10/2008

Re: Arrivée champeno-orléanaise

le Lun 8 Juin - 17:19
Après avoir mené les enfants d'une duchesse dans le jardin, le héraut revint au plus vite dans la cour. Un carrosse venait d'arriver, sans vraiment regarder dans un premier temps, Kaaro vit le messire descendre pour aider sa femme à faire de même. Elle tourna alors le regard afin de les laisser dans ce moment d'intimité, et se concentra sur un groupe de personnes en grande discussion. Lorsqu'elle regarda où en était le couple, car certains avaient plus de mal à descendre que d'autres, la dame était contrairement à toutes attente, posée comme un simple sac de farine sur l'épaule de son compagnon. Le héraut commença à s'approcher d'eux et entendit le messire lui dire qu'il ne fallait qu'elle marche pour ne pas se salir et qu'il souhaitait que sa tenue reste comme elle, irréprochable. Après le nombre d'arrivées protocolaires qu'elle avait vu, et surement une dose de tension en trop, la jeune femme mis sa main devant sa bouche et laissa sortir un rire de retenue et pourtant si libérateur, n'avançant pas plus que de peur que les convives ne le prenne mal. Dans un demi tour de la monture humaine de la dame, elle se rendit compte qu'il s'agissait de la Vicomtesse d'Avize, plus connu sous le pseudonyme de Ylalang. Une fois calmée, comme il ne descendrait pas sa femme de son promontoire, le héraut pouvait commencer son travail. Toujours souriante, elle se plaça fasse au messire, et au postérieur de la dame.

Dame, messire, bienvenue en Villemor! La baronne et son fiancé seront enchantés par votre présence!

Le temps d'une réponse passa et elle poursuivit.

Avez vous fait bon voyage? Il y a dans le jardin de vous abreuver et vous restaurer en attendant que la messe ne débute.
Contenu sponsorisé

Re: Arrivée champeno-orléanaise

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum